Toulouse: Des étudiants inventent des modules habitables pour les sans-logis

INNOVATION Des étudiants toulousains ont imaginé des modules habitables en bois, faciles à installer dans des bâtiments et des bureaux vides. Une solution innovante pour l’hébergement d’urgence…

Hélène Menal

— 

Un chambre en palette parfaitement habitable et qui prend 5 heures à construire.
Un chambre en palette parfaitement habitable et qui prend 5 heures à construire. — Unity Cube
Le premier module habitable monté en 5 heure le 30 janvier 2017 par l'équipe de Unity Cube.

Cinq heures. C’est le temps qu’il a fallu lundi à six étudiants pour créer de toutes pièces une chambre à coucher de 13m2, avec meubles et électricité. Le tout premier « module habitable » de Unity Cube, une association montée par six élèves ingénieurs de l’ Insa Toulouse et qui part d’un constat simple: « D’un côté, il y a des gens qui dorment dehors, de l’autre, il suffit de pendre la rocade pour voir quantité d’immeubles de bureaux vides, souligne Vincent Le Gall, un des membres de l’équipe. Il y aurait 220.000 m2 de bureaux inoccupés à Toulouse ».

Un Lego de palettes

Alors pour les promoteurs qui désespèrent de rentrer un loyer, pour les collectivités qui ne savent que faire de bâtiments déserts, les jeunes proposent une solution clé en main, pratique et généreuse à la fois.

>> A lire aussi : Mal Logement: La France se place à la 10e position du classement européen

Leurs cubes en bois sont faciles et rapides à monter, ils ne nécessitent pas de gros œuvre et ils peuvent se démonter tout aussi facilement si un locataire durable finit par se signaler. « Nous proposons de louer les bâtiments et de loger les sans-abri pour un coût inférieur par exemple aux nuitées d’hôtel utilisées pour l’hébergement d’urgence », précise Vincent.

Depuis lundi, l’équipe sait que son idée, née d’un doux rêve au détour d’un projet scolaire, est « solide ». Leur premier module est robuste, plutôt cosy, et bien insonorisé. Pour le bâtir en moins de deux, ils ont utilisé la technique des palettes de récupération emboîtées comme des Lego mise au point par la start-up Sofrinnov. « C’est du recyclé et c’est recyclable », assure Jean-Claude Escriva, l’inventeur du procédé.

>> A lire aussi : Toulouse: Des logements démontables en palettes pour donner un toit à ceux qui n'en ont pas

La mairie pourrait expérimenter l’idée

Unity Cube ne se contente pas d’empiler les palettes. La mairie de Toulouse s’est montrée sensible au concept et a demandé à l’association d’étudier l’hébergement d’un groupe d’une cinquantaine de personnes d’ici l’été. Une réunion cruciale pour le projet doit avoir lieu jeudi au Capitole. « Nous recherchons aussi un bâtiment vide de 1.000 m2 ou bien deux espaces de 500 m2 », complètent ces étudiants pressés « d’occuper l’inoccupé ».