Toulouse: Une émission politique citoyenne s’empare de la Présidentielle

POLITIQUE La Brèche TV veut traiter la Présidentielle du point de vue des citoyens. Elle émettra pour la première fois mardi soir depuis son studio du Mirail…

Hélène Menal

— 

Le studio de la Web-TV La Brèche à la Maison de quartier de Bagatelle.
Le studio de la Web-TV La Brèche à la Maison de quartier de Bagatelle. — H. Menal - 20 Minutes

Une nouvelle émission politique en direct, sans présentateur vedette, sans sondeur et sans expert. Ou plutôt avec plein d’experts, des vrais : des citoyens. Mardi 24 janvier, à trois mois de la Présidentielle, La Brèche TV diffusera sur la Toile son premier débat, en direct de son grand studio sans prétention de la Maison de quartier de Bagatelle, à Toulouse.

Ce collectif de citoyens - une quarantaine de personnes, militants associatifs, vidéastes, journalistes, veilleurs de #NuitDebout - n’est pas satisfait de la façon dont les médias traditionnels traitent le scrutin. « Nous voulons mettre en œuvre les conditions d’un débat riche, populaire et indépendant des partis », disent-ils. Avec un slogan qui résume bien la démarche de cette web-TV : « Parce que nous sommes ceux qui paient le prix des réponses, nous avons décidé d’être ceux qui posent les questions ».

Charlotte Marchandise pour la première

Mardi, à 21h, la première émission aura pour thème : « Que peut-on (encore) attendre de cette élection ? ». avec Charlotte Marchandise, la candidate investie par LaPrimaire.org, le vidéaste Usul ou encore le philosophe Eric Lowen.

>> A lire aussi : Pourquoi les Youtubeurs ont attendu si longtemps pour parler de politique?

En coulisses, il y aura aussi Bastien, étudiant en sociologie le jour, « Fact checkeur » pour La Brèche TV sur son temps libre. « J’avais envie de sortir de cadre universitaire. Faire partie de cette expérience me permet de m’engager de façon enrichissante et de rencontrer de nouvelles personnes », dit celui qui s’entraîne depuis plus d’une semaine à vérifier les infos dans un temps record.​

​Le fait d’émettre depuis le Mirail n’est pas une volonté de départ. La Maison de quartier de Bagatelle s’est tout simplement montrée accueillante. Mais pour les sujets de transition, les reportages ou micros-trottoirs qui émailleront l’émission, les journalistes citoyens promettent d’aller à la rencontre des habitants du quartier.

L’émission sera diffusée en direct un mardi sur deux jusqu’à ce que le nouveau locataire de l’Elysée soit connu.