Airbus: Une compagnie saoudienne low cost commande 80 A320neo

AERONAUTIQUE La compagnie saoudienne Flynas a signé ce lundi un contrat pour l’achat de 80 Airbus A320neo. Elle a pris une option pour quarante autres appareils…

N.S. avec AFP

— 

Un Airbus A320neo sur le tarmac de l’aéroport de Blagnac, près de Toulouse.
Un Airbus A320neo sur le tarmac de l’aéroport de Blagnac, près de Toulouse. — F. Lancelot / Airbus S.A.S

Un achat de quatre-vingt A320neo et une option pour quarante autres appareils du même type. La compagnie aérienne saoudienne low cost Flynas a signé ce lundi à Ryad un contrat avec Airbus d’une valeur de 8,6 milliards de dollars (environ 8,1 milliards d’euros). Le principal actionnaire de Flynas, Kingdom Holding Co, contrôlé à 95 % par le prince milliardaire Walid ben Talal, avait annoncé jeudi cet accord avec le constructeur européen, sans préciser le nombre d’avions commandés.

Selon son président Ayed al-Jeaid, cette commande va permettre à la compagnie de faire face à une demande en hausse sur le marché domestique de l’aviation commerciale. « Notre objectif majeur est de servir le royaume d’Arabie saoudite », qui représente 70 % des vols de Flynas, a également déclaré Bandar al-Mohanna, le PDG de NAS holding, la maison mère de la compagnie. Il s’agit aussi de « jouer un rôle de premier plan sur le marché » régional, a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Airbus a enregistré 731 commandes en 2016 et livré 688 avions

Selon les responsables de Flynas, les livraisons des nouveaux appareils commenceront en 2018 et s’étaleront au moins jusqu’en 2026. La flotte de la compagnie est constituée d’une trentaine d’appareils de la famille A320 et le nombre annuel de ses passagers dépasse les six millions.

L’Arabie saoudite, dont la compagnie d’Etat Saudi Arabian Airlines est connue sous le nom de Saudia, cherche à développer son réseau de transports. Le pays veut moderniser ou construire des aéroports dans le cadre d’un programme économique appelé « Vision 2030 ».

>> A lire aussi : Les syndicats d’Airbus rencontrent leur patron pour évoquer les 1.164 suppressions de postes

Flynas, qui a vu deux concurrents (Nesma et SaudiGulf) récemment débarquer sur le marché des vols intérieurs, entend aussi profiter des pèlerinages à La Mecque. « Nous nous attendons à beaucoup plus de trafic pour le pèlerinage local et le pèlerinage international », a affirmé le directeur général de Flynas, Paul Byrne. Ce dernier juge que les jeunes Saoudiens (plus de la moitié de la population a moins de 25 ans) vont « générer beaucoup d’affaires pour les compagnies aériennes » à l’avenir.