Toulouse: Une appli pour vous régaler pas cher (et rassasier votre conscience écolo)

BON PLAN L’appli anti-gaspi «Too good to go» sera lancée mardi à Toulouse. Elle permet d’acheter à petit prix les invendus du jour des boulangers ou restaurateurs qui, sans vous, partiraient à la benne…

Helene Menal

— 

L'appli Too good to go sera lancée à Toulouse le mardi 17 janvier 2017.
L'appli Too good to go sera lancée à Toulouse le mardi 17 janvier 2017. — Too good to go

Vous aimez l’improvisation et les bons petits plats ? Si en plus vous avez la fibre écolo, l’application Too good to go, qui sera opérationnelle mardi à Toulouse, est faite pour vous.

Ce concept, importé de Norvège, a pour but de lutter contre le gaspillage alimentaire. Il permet d’acheter en ligne et à prix cassés les invendus du jour des boulangers, cantines collectives et autres salons de thé, en leur évitant ainsi de finir à la poubelle.

Lucie Basch, la fondatrice de la version française, a déjà convaincu une « grosse vingtaine » de commerçants toulousains de se lancer dans l’aventure. Des berges de la Garonne à Balma, en passant par Saint-Cyprien, ils mettront en ligne une « description approximative ». Car, « le but pour eux c’est que ce ne soit pas plus compliqué que de faire le geste de jeter », précise la responsable de la start-up.

Des boîtes mystères

Du coup, si vous décidez de commander à la boulangerie Saint-Georges un « pack » pâtisserie, vous pouvez aussi bien vous retrouver avec des crêpes à la chantilly que des tartes au citron, ou les deux, qui sait. Le commerçant ne doit pas se prendre la tête à mettre de côté des commandes pour les usagers de l’appli. Il livre ce qui reste à l’heure dite. « Voire plus. Rien ne l’empêche de rajouter des surprises au lieu de les jeter », souligne Lucie Basch. Too good to go fonctionne donc sur l’idée alléchante des « boîtes mystères » qui pourrait avoir son petit succès dans les familles.

>> A lire aussi : Toulouse: Un garde-manger 100 % gratuit bientôt installé en centre-ville

Pour l’aspect pratique, le paiement se fait en ligne au moment de la commande et permet de connaître l’heure du retrait. Si le commerçant a épuisé tout son stock, le gourmand est prévenu par notifications.

L’idéal est d’amener sa boîte. « Mais si on n’en pas ce n’est pas grave car du point de vue écologique il vaut toujours mieux jeter un emballage que de la nourriture », précise la start-up. Quelque 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées en France chaque année. Un énorme gaspillage que 100.000 utilisateurs de l’application et 350 commerçants partenaires ont commencé à écoper.

>> A lire aussi : Gaspillage alimentaire: Le retour des vendeurs aux rayons fruits et légumes préconisé