Des Toulousains lancent une appli connectée pour suivre sa consommation d’eau

TECHNOLOGIE La start-up Connit a présenté au CES de Las Vegas son application connectée à un boîtier qui permet de contrôler sa consommation d’eau…

Beatrice Colin

— 

L'application développée par la start-up toulousaine Connit, Water Saver.
L'application développée par la start-up toulousaine Connit, Water Saver. — Connit

Avec son portable, on peut faire ses courses en ligne, fermer les stores de sa maison même en étant à 500 kilomètres et bientôt on pourra ouvrir et fermer à distance l’alimentation en eau de son domicile.

C’est en tout cas l’ambition affichée par la start-up toulousaine Connit qui a dévoilé lors du CES de Las Vegas son application connectée Water Saver.

>> A lire aussi : CES 2017: Cinq pépites high-tech toulousaines qui veulent faire sauter la banque à Las Vegas

Destinée aux particuliers, elle permet d’avoir un œil sur sa consommation grâce à un boîtier relié au compteur d’eau et au réseau radio de Sigfox dédié aux objets connectés. « On peut assurer un suivi en direct et êre ainsi alerté en cas de consommation d’eau anormale due par exemple à un dégât des eaux. Cela peut donner l’alerte lorsqu’on se trouve en vacances, à des kilomètres de chez soi », explique Yann Gabay, l’un des responsables de Connit. C’est aussi un moyen pour réduire sa facture.

Une application de télé-relève déjà testée par plusieurs foyers irlandais dans le cadre d’un contrat signé avec la société Irish Water, confrontée à des fuites importantes sur son réseau d’eau, qui était encore gratuite il y a deux ans.

Mais la start-up, installée au sein du groupement d’entreprises innovantes de l’IoT Valley à Labège, ne limite pas le rôle de son appli à un simple suivi. Couplée à une vanne, Water Saver permettra à l’usager de fermer et ouvrir l’eau à distance, lui donnant la possibilité par exemple « d’ouvrir l’alimentation à des locataires saisonniers sans se déplacer ». Reste à trouver des collectivités et gestionnaires de réseau prêts à investir dans cette solution.

Lutte contre la légionellose

Engie Axima, gestionnaire de bâtiments d'habitation et bureaux, s’est déjà engagé auprès de la jeune entreprise sur la question des risques de légionellose. Cette bactérie se développe dans les réseaux d’eau douce chaude lorsque la température est comprise entre 25 et 47°C.

Pour éviter qu’elle prolifère, il faut maintenir une température de 50 à 60°C dans les tuyaux d’eau. Connit a créé des boîtiers fixés rapidement sur la tuyauterie qui permettent d’émettre des signaux d’alerte lorsque les seuils critiques de température sont franchis. Expérimentée sur trois immeubles d’habitat collectif à Toulouse, cette solution sera proposée cette année par Engie dans son offre de service.