Toulouse: «J’ai perdu» plaisante le chauffard après une course-poursuite à 160 km/h

FAITS DIVERS Un conducteur alcoolisé a pris tous les risques sur la rocade de Toulouse pour échapper aux policiers lancés à sa poursuite. L’inconscient a même tenté de faire de l’humour…

Helene Menal

— 

Un véhicule de police. Illustration.

Un véhicule de police. Illustration. — B. Colin - 20 Minutes

Il a fait des pointes à 160 km/h, du gymkhana entre les voitures, roulé à cheval sur les deux files… Un conducteur de 35 ans a multiplié les infractions sur la rocade de Toulouse pour tenter d’échapper à la voiture de police qui s’est lancée à sa poursuite et surtout à l’alcootest. L’automobiliste a été repéré peu après minuit dans la nuit de mardi à mercredi du côté du boulevard de Suisse, du côté des Minimes, alors qu’il brûlait un feu rouge à vive allure.

Fausse reddition

Il s’est ensuite engouffré sur la voie rapide avec sa Ford Fiesta noire, prenant des risques insensés pour lui et les autres usagers. L’homme est un plaisantin. La première fois qu’il a été rattrapé, il a fait mine d’obtempérer et d’aller se ranger sur une bretelle de sortie avant de braquer brusquement pour reprendre la rocade.

>> A lire aussi : A 17 ans, il se fait pincer à 160 km/h sur la rocade

La course-poursuite s’est terminée dans une rue de Colomiers où le chauffard s’est garé et a éteint ses phares croyant passer incognito. Quand les policiers l’ont surpris, le gros buveur s’est montré beau joueur : « J’ai perdu », leur a-t-il lancé en souriant. La suite sera moins drôle pour lui. Placé en garde à vue, il devra répondre devant un tribunal de «  refus d’obtempérer aggravé ».