Pyrénées: Les stations ouvrent au compte-goutte, la neige se fait attendre

LOISIRS Une vingtaine de stations du massif est actuellement ouverte mais la neige est annoncée demain et pour la fin de semaine…

Julie Rimbert

— 

La station de ski de Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées, a ouvert ses piste. r
La station de ski de Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées, a ouvert ses piste. r — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

La situation n’est pas brillante mais pas désespérée… Face au manque d’enneigement dans les Pyrénées, une partie des stations a quand même ouvert leur domaine skiable le week-end dernier. Celles qui attendent encore l’or blanc compensent en proposant des activités aux vacanciers.

L’or blanc annoncé mercredi

Une vingtaine de stations sur les 38 du massif est déjà ouverte, dont Cauterets, le Grand-Tourmalet, Saint-Lary, Peyragudes ou encore Ax les Thermes. « On nous annonce de la neige par l’est, du côté d’Ax les Thermes, aujourd’hui et mercredi donc on garde bon espoir, confie avec optimisme Jean Canal, directeur de la Confédération Pyrénéenne du tourisme. Certaines stations, comme Gavarnie, ont ouvert des pistes grâce au peu de neige tombée et à la neige de culture mais d’autres domaines font tourner leurs télécabines pour permettre aux vacanciers de profiter des balades en montagne, en attendant la neige ».

C’est le cas de Luchon-Superbagnères qui espère ouvrir définitivement le week-end prochain, si la neige est au rendez-vous. « Il commence à faire froid donc nous produisons de la neige de culture pour compenser le manque de neige naturelle mais ce n’est pas encore suffisant, explique Patrice Gaut, directeur général de la régie de Superbagnières. Mais les vacanciers peuvent s’occuper en faisant du VTT, des raquettes ou encore de la luge sur une piste que nous allons aménager ».

Environ 60 % de réservations

Côté réservation, la saison démarre doucement, avec un taux de remplissage d’environ 60 % pour les vacances de Noël dans les pyrénées, avec en tête la clientèle espagnole. « Le calendrier des vacances de Noël n’est pas avantageux puisque Noël tombe un samedi soir, nuance Patrice Gaut. Il a donc fallu décaler les arrivées et les départs pour satisfaire la clientèle ».

Si les hébergements commencent à se remplir, le tiroir-caisse des professionnels du ski attend lui l’or blanc pour faire le plein. « On ne maîtrise pas la météo donc il faut prendre son mal en patience, assure Jean Canal. On est un peu inquiets de voir les pistes encore en herbe mais on sait que le gros du chiffre d’affaires dans les Pyrénées se fait généralement aux vacances de février ».