Trois jours consécutifs de pic de pollution dans le Tarn-et-Garonne

SANTE L’Observatoire de la qualité de l’air a émis une nouvelle alerte de pollution aux particules fines dans le Tarn-et-Garonne…

B.C.

— 

Pollution automobile. Station de détection et d'analyse des polluants mise en place par  l'Observatoire régional de l'air en Midi Pyrenees.
Pollution automobile. Station de détection et d'analyse des polluants mise en place par l'Observatoire régional de l'air en Midi Pyrenees. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Pour ceux qui souffrent de problèmes pulmonaires, les jours se suivent et se ressemblent dans le Tarn-et-Garonne. Depuis trois jours, l’Observatoire régional de l’air émet des alertes au pic de pollution dans ce département.

>> A lire aussi : Quels sont les effets des pics de pollution sur la santé?

Depuis une quinzaine de jours, Montauban et Toulouse, sont victimes de ces fortes concentrations de particules fines dans l’atmosphère. Si ces PM10 ont été lessivées la nuit dernière en Haute-Garonne grâce à la pluie, elles sont toujours présentes en Tarn-et Garonne. D’autant qu’il n’y a pas de vent et que les chauffages tournent à plein régime.

Réduire les activités physiques

Cette alerte est valable toute la journée et, en fonction des conditions météorologiques, pourrait être reconduite mercredi.

En attendant, les personnes fragiles, que ce soit les femmes enceintes, les malades chroniques ou les seniors, sont invités à réduire leurs efforts physiques. Et pour ne pas accentuer les sources de pollution, il faut éviter les feux de cheminée et de végétaux.