TFC: Doumbia, Akpa Akpro... Les «revenants» ressemblent aux premières recrues du mercato

FOOTBALL Longtemps blessés, les milieux de terrain Tongo Doumbia et Jean-Daniel Akpa Akpro viennent de débuter leur saison de Ligue 1 avec le TFC…

Nicolas Stival

— 

Le milieu de terrain du TFC Jean-Daniel Akpa Akpro face à Nancy en Ligue 1, le 17 décembre 2016 au Stadium de Toulouse.
Le milieu de terrain du TFC Jean-Daniel Akpa Akpro face à Nancy en Ligue 1, le 17 décembre 2016 au Stadium de Toulouse. — R. Gabalda / AFP

Samedi contre Nancy (1-1), ils n’ont fait que se croiser sur la pelouse du Stadium. Jean-Daniel Akpa Akpro a remplacé Tongo Doumbia dès la 50e minute. Les deux « revenants » ressemblent à des recrues pour le TFC, quelques jours avant le début du mercato de janvier. D’ici là, le huitième de Ligue 1 se déplacera à Dijon, mercredi, pour son dernier match de 2016.

>> Tongo Doumbia, dans le dur

Après sept mois sans jouer, à cause d’une hernie discale, l’international malien de 27 ans a pris un carton rouge avec la réserve en CFA 2, le 26 novembre à Balma. De quoi irriter son club, qui l’avait soutenu lorsqu’une condamnation pour conduite sans permis l’avait contraint à porter un bracelet électronique.

Trois matchs de suspension plus tard, Doumbia a fait son retour en équipe première, en enchaînant deux prestations médiocres, lors de l’élimination à Metz en Coupe de la Ligue puis trois jours plus tard, samedi contre Nancy. « Il revient doucement, il manque de rythme, observe l’entraîneur du TFC Pascal Dupraz. Mais est-ce que je le fais jouer en CFA 2, au risque de le voir suspendu ? » Joli tacle…


>> Akpa Akpro, dans le tempo

Ancien taulier de l’époque Arribagé, « JD » a été l’une des grandes victimes de l’arrivée de Dupraz, en mars 2016. Puis l’international ivoirien s’est blessé, a été opéré d’une pubalgie en septembre et a dû attendre samedi pour jouer son premier match cette saison, sans même passer par la case CFA2. Bilan : 40 minutes encourageantes contre Nancy comme milieu axial, le poste de prédilection de ce polyvalent de 24 ans.

« Je suis presque un tyran pour lui, observe Dupraz. Quand j’arrive il est capitaine, il donne tout pour son club et je le mets sur le banc. Puis je ne l’utilise pas beaucoup à cause de ses problèmes de pubis. » Akpa a un bon coup à jouer, à six mois du terme de son contrat.