Champions Cup: Au Stade Toulousain, la jeunesse prend peu à peu le pouvoir

RUGBY Le Stade Toulousain, sans joker avant la venue des « Zebre » de Parme en Coupe d’Europe, fait de plus en plus confiance aux jeunes joueurs issus de son centre de formation…

Nicolas Stival

— 

Le jeune ailier toulousain Arthur Bonneval, auteur de deux essais chez les "Zebre" italiens en Coupe d'Europe, le 10 décembre 2016 à Parme.
Le jeune ailier toulousain Arthur Bonneval, auteur de deux essais chez les "Zebre" italiens en Coupe d'Europe, le 10 décembre 2016 à Parme. — F. Monteforte / AFP

Et trois « gamins » de plus. Le Stade Toulousain a ajouté mercredi trois avants âgés de 19 ans sur la liste des joueurs autorisés à disputer la Champions Cup : le troisième ligne Selevasio Tolofua, le talonneur Peato Mauvaka et le deuxième ligne Florian Verhaeghe. Seul le dernier, en stage toute la semaine avec l’équipe de France des moins de 20 ans, ne figure pas dans le groupe élargi à 26 éléments avant la réception des « Zebre » italiens, samedi.

« Ce sont des joueurs de haut niveau dans leur catégorie, observe Pierre-Henry Broncan, entraîneur de la défense stadiste. Ils ne découvrent pas l’équipe et on ne les découvre pas non plus. Comme nous travaillons avec le centre de formation, ce sont des garçons au contact de l’équipe première depuis plus d’un an. Il n’y a pas de crainte. »

Le trio rejoint les rejetons de la prolifique pouponnière stadiste montés chez les pros ces derniers mois. Après un début de saison difficile, l’ailier Arthur Bonneval (21 ans) pointe ainsi le bout du nez, avec trois essais lors des deux dernières rencontres : celui du bonus offensif contre Brive en Top 14 (30-12), puis un doublé à Parme, lors du match aller face aux « Zebre » (6-36).

En attendant le retour de Thomas Ramos ?

« François Cros [3e ligne, 22 ans] joue beaucoup, les trois de devant enchaînent [le pilier gauche néo-international Cyril Baille, 23 ans, le talonneur Julien Marchand, 21 ans, tous deux blessés actuellement, et le pilier droit Dorian Aldegheri, 23 ans] et je commence un peu à jouer », remarque le fils d’Erik, l’ancienne vedette stadiste, qui aimerait beaucoup évoluer au côté de son copain Thomas Ramos la saison prochaine. L’arrière de 21 ans est actuellement prêté, avec succès, à Colomiers en Pro D2.

>> A lire aussi : C'est officiel, le très prometteur Antoine Dupont va débarquer au Stade Toulousain

Alors que le Stade va voir partir de grands anciens (Lamboley, Johnston, McAlister, Albacete, Steenkamp, voire Dusautoir), ces jeunes sont appelés à aider le club à retrouver son lustre passé. « Ce sont eux qui porteront le Stade Toulousain de demain, même s’ils ne suffisent pas à le rendre sexy, remarquait l’entraîneur des trois-quarts Jean-Baptiste Elissalde avant le déplacement chez les "Zebre". Il faudra aussi quelques très grands joueurs pour les encadrer. »

D’ici là, les Rouge et Noir, jeunes ou pas, ont une mission à très court terme : battre de nouveau la formation italienne avec le bonus offensif, pour continuer à croire en une qualification pour les quarts de finale de Coupe d’Europe.