Toulouse: L'échangeur de Borderouge devrait être mis en service lundi

CIRCULATION Après 15 ans d’attente, l’échangeur de Borderouge devrait ouvrir lundi prochain sur le périphérique Est de Toulouse…

Béatrice Colin

— 

L'échangeur de Borderouge, sur le périphérique Est (A61) de Toulouse, sera mis en service le 14 décembre 2016.
L'échangeur de Borderouge, sur le périphérique Est (A61) de Toulouse, sera mis en service le 14 décembre 2016. — H. Ménal / 20 Minutes

Les habitants de L’Union, Launaguet, ou du nord de Toulouse en rêvent depuis des années : certains parce qu’ils verront réduire le flux de circulation devant chez eux, d’autres parce qu’il leur permettra d’accéder plus rapidement à la rocade.

Les derniers coups de peinture blanche sur les voies seront donnés au cours des prochaines nuits. L’échangeur de Borderouge devrait être mis en service sur le périphérique toulousain lundi prochain, et non ce mercredi comme prévu initialement. A mi-chemin entre les sorties de Croix-Daurade et des Izards, cet équipement est dans les tuyaux depuis 15 ans.

Plus de 40 millions d’euros

C’est l’un des premiers tronçons du fameux boulevard urbain nord (BUN). Cette voie structurante multimodale de 13 kilomètres doit relier à terme le quartier de Borderouge à Bruguières, en passant par L’Union et Castelginest.

>> A lire aussi : Toulouse: Le boulevard urbain nord (BUN) sur la ligne de départ

L’échangeur permettra d’accéder plus rapidement au terminus de la ligne B pour les adeptes de l’intermodalité. S’il ne devrait pas augmenter le flux de 100.000 véhicules enregistré chaque jour sur cette portion de l’A61, « il va permettre de mieux le répartir sur les trois échangeurs, cela devait rendre la circulation plus fluide », indique Bertrand Wipf-Scheibel de Vinci Autoroutes.

Un échangeur qui a couté pas moins de 40 millions d’euros, financé par le concessionnaire mais aussi l’Etat et les collectivités territoriales. Et qui n’est pas le seul projet routier sur ce tronçon. Après une première tranche lancée cet été et achevée en novembre, de nouveaux travaux de rénovation de la chaussée auront lieu sur le périphérique d’avril à juin 2017.

Elargissement du périph Sud et jonction Est

Mais ceux qui devraient avoir une résonance plus importante sur les conditions de trafic auront lieu plus au sud, sur l’A620. Fin juillet 2016, le premier mur anti-bruit a été édifié entre Rangueil et Lespinet. Il sera suivi de six autres d’ici à la fin 2017. Ce sont les premiers signes visibles des travaux d’élargissement à 2x3 voies de cette section du périphérique sud qui débutera début 2018 pour une mise en service fin 2019.

D’ici là, une décision aura été prise sur le projet de création d’un nouvel échangeur entre les sorties de Montaudran et de Lasbordes sur l’A61. Un axe qui devrait décongestionner les autres accès au périphérique et permettre de relier plus facilement le secteur de la Cité de l’Espace à celui d’Entiore, à Quint-Fonsegrives.

Ce projet de « Jonction Est », porté par Toulouse Métropole, a déjà fait l’objet d’une concertation publique en mai et juin. Si le calendrier est respecté, il devrait être soumis à une enquête publique à l’automne prochain, pour une déclaration publique dans la foulée.