Redonner du peps à Saint-Michel

- ©2007 20 minutes

— 

Le Comité de quartier Saint-Michel organise ce soir un débat public pour discuter des aménagements et des animations de ce quartier populaire. L'arrivée du métro a en effet entraîné des changements, notamment la disparition des lignes de bus et la désaffection des trottoirs. « Six commerces de proximité, dont une boucherie et une cordonnerie, ont fermé sans trouver de repreneur depuis l'arrivée du métro, constate Guillaume Drijard, président du Comité de quartier. La suppression des lignes de bus dans cette artère commerçante a entraîné la désertification du quartier. »

Les commerçants déplorent le manque de verdure, de places de stationnement et l'absence de décorations pour les fêtes de fin d'année. « Les usagers du métro descendent en face de la prison pour faire leurs achats dans la grande surface, mais ils ne remontent plus la rue pour flâner dans les autres commerces. Le passage se fait maintenant sous terre, dans les couloirs du métro. Le quartier ne cesse de dépérir depuis deux ans », regrette Bernard Honnay, gérant de la coutellerie et habitant de Saint-Michel depuis soixante ans. Pourtant, les membres du Comité de quartier Saint-Michel ne manquent pas d'idées pour revitaliser ce lieu populaire : stationnement en zone bleue, installation de pistes cyclables, retour des dessertes de bus... « Ce débat public est l'occasion de discuter de ce que nous aimons et de ce qu'il faut améliorer pour rendre vie à notre quartier », conclut Guillaume Drijard.

Julie Rimbert