Manif contre l'union ANPE-Assedic

- ©2007 20 minutes

— 

Hier, lors du mariage symbolique de l'ANPE et de l'Assedic, qui se déroulait place du Capitole, près de 300 agents en grève se sont opposés à l'union. Aujourd'hui, un conseil d'administration de l'ANPE doit entériner la fusion.

« Notre métier va radicalement se transformer, on va nous demander de mettre la pression sur les demandeurs d'emploi pour que le taux de chômage atteigne 5 %, mais nous ne sommes pas là pour qu'ils acceptent n'importe quel travail à n'importe quelle condition », explique Emmanuel M'Hedbhbi, du syndicat SNU-ANPE. Au-delà d'un possible changement de statut, c'est aussi toute la notion de service public qui était évoqué, notamment le recours de plus en plus régulier à des entreprises sous-traitantes chargées de placer des demandeurs d'emploi en lieu et place de l'ANPE.