Stade Toulousain–Brive: «Cinq essais, c’était le minimum», juge Ugo Mola

RUGBY L’entraîneur principal du Stade Toulousain est satisfait du comportement de son équipe, victorieuse avec bonus de Brive ce dimanche en Top 14…

Nicolas Stival

— 

Arthur Bonneval inscrit le cinquième essai toulousain contre Brive au stade Ernest-Wallon, le 4 décembre 2016.
Arthur Bonneval inscrit le cinquième essai toulousain contre Brive au stade Ernest-Wallon, le 4 décembre 2016. — R. Gabalda / AFP

Pour la première fois en Top 14, le Stade Toulousain a débuté un match à l’horaire incongru de 12 h 30, ce dimanche à Ernest-Wallon. A l’heure du magret, l’équipe d’Ugo Mola a dévoré Brive (30-12, cinq essais à deux), avec le bonus offensif à la clé. « C’est une prestation en phase avec ce qu’on souhaite faire, se félicite l’entraîneur principal des Rouge et Noir, qui réclame toutefois plus de réalisme à l'approche de l'en-but adverse. Cinq essais marqués, c’était le minimum par rapport à ce que nous avons tenté et provoqué. »

>> A lire aussi : Top 14: Revivez la victoire bonifiée du Stade Toulousain face à Brive

Refroidi d’entrée par une réalisation du Corrézien Saïd Hirèche (5e), Toulouse a su se rebeller. Et l’équipe n’a pas baissé la tête après l’essai de Sevanaia Galala (70e), qui l’a un temps privée de bonus, finalement récupéré à quatre minutes de la fin grâce au jeune ailier Arthur Bonneval. « Par moments, nous avons un peu douté, mais jamais flanché, souligne le pilier gauche Cyril Baille. Nous avons montré une grosse force de caractère. »

Le tout nouvel international (23 ans, trois sélections) symbolise cette jeune équipe stadiste, septième du Top 14 à l'issue des matchs aller, qui a su aller chercher une victoire essentielle dans la quête des six premières places, synonymes de phase finale. La première ligne (Baille-Marchand-Aldegheri), mais aussi Edwin Maka, François Cros ou Bonneval ont parfaitement résisté à la pression. « Mais il ne faut pas oublier que Fickou n’a que 22 ans, et Doussain ou Bézy, 25 », ajoute Mola. Fickou s’est d’ailleurs illustré par un doublé, dont une splendide course de 50 mètres jusqu’à l’en-but corrézien.

Et maintenant, sauver sa peau en Coupe d’Europe

Le Stade Toulousain a parfaitement débuté un mois de décembre crucial pour son avenir en Top 14 (déplacement à Grenoble, réception de Clermont), et à plus court terme en Champions Cup, avec le double rendez-vous européen qui s’annonce contre les Zebre de Parme, le premier dès samedi en Italie.