Rejets radioactifs à la centrale nucléaire de Golfech: La piste de l'erreur humaine

NUCLEAIRE L’incident survenu le 19 octobre à la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, continue de provoquer de grosses polémiques…

N.S.

— 

La centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne.
La centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Une fuite qui ne passe toujours pas. Le 19 octobre, la centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne, avait émis pendant deux minutes des rejets dépassant « le seuil réglementaire », un incident rendu public cinq jours plus tard.

>> A lire aussi : Rejets radioactifs à la centrale nucléaire de Golfech: Neuf associations portent plainte contre EDF

Lundi, neuf associations ont décidé de porter plainte contre EDF et mardi, la Commission locale d’information (CLI) s’est réunie, rapporte Radio Totem… La thèse de l’erreur humaine a été avancée pour expliquer l’événement du 19 octobre, selon un porte-parole de France Nature Environnement (FNE) présent lors des débats. Mobilisée par une autre tâche, la personne en charge de remplir l’eau du circuit primaire aurait été absente au moment des faits, et du gaz en excès se serait évacué via des soupapes de sécurité du réacteur 1 (la centrale en compte deux).

>> A lire aussi : Rejets radioactifs à Golfech: Un incident sans conséquence selon l’Autorité de sûreté nucléaire

L’assemblée générale de la CLI est prévue ce jeudi (20 heures) à la salle des fêtes de Pommevic, à sept kilomètres de Golfech. Les habitants auront sans doute des questions à poser.