Toulouse : Les hôteliers grands vainqueurs de l’Euro 2016 de foot

ECONOMIE Comme prévu, l’Euro de foot a profité au secteur hôtelier toulousain. L’Insee vient de chiffrer le phénomène…

Helene Menal

— 

Des supporters gallois et russes sur la place du Capitole, à Toulouse, le 20 juin 2016.
Des supporters gallois et russes sur la place du Capitole, à Toulouse, le 20 juin 2016. — S. Decleves - Sipa

Gallois, Russes, Belges, Italiens ou Espagnols, des flots de supporters (et de bière) ont déferlé dans la Ville rose à l’occasion des quatre matchs de l’Euro 2016, au mois de juin. Et, forcément, ils ont dormi dans le coin, faisant flamber le score des nuitées hôtelières.

>> A lire aussi : Toulouse, ville la plus accueillante de l’Euro 2016 selon les supporters, devant Saint-Etienne et Lille

Dans une note dévoilée ce mercredi, l’ Insee Occitanie donne des chiffres sur cette manne touristique bien plus prévisible que l’issue de la finale : en juin 2016, les hôteliers toulousains ont enregistré 264.000 nuitées, soit une fréquentation en hausse de 14,3 % par rapport à juin 2015.

40 % de supporters haut de gamme

Le soir du premier match (Espagne-République tchèque), le taux d’occupation du parc hôtelier a atteint 91 % contre 76 % le même jour lors des deux années précédentes.

Dans 71 % des cas, les supporters ont choisi des hôtels de chaîne. Quatre sur dix ont allié l’utile à l’agréable en optant pour des hôtels 4 ou 5 étoiles. Quant aux établissements « non classés » (1 ou 2 étoiles), ils n’ont pas été en reste puisque leur nombre de nuitées a été multiplié par trois.