Tarn-et-Garonne: Accusé de pédophilie, l'ex-curé a été remis en liberté

JUSTICE Mis en examen pour agression sexuelle sur un mineur de 15 ans, un ancien prêtre a été remis en liberté…

B.C. avec AFP

— 

Prêtre, illustration.
Prêtre, illustration. — FRANCOIS GUILLOT / AFP

Il est poursuivi pour agression sexuelle sur un garçon de 15 ans. Un ancien prêtre du Tarn-et-Garonne, Jean-Marc Desperon, a été remis en liberté selon son avocat toulousain, Me Guy Debuisson.

Toujours mis en examen

L’ex-curé de 62 ans était arrivé de Lyon au milieu des années 1990 pour prendre la tête de la paroisse de Castelsarrasin. Il avait été démis de son ministère en 2004 par l’évêque de Montauban après la plainte d’un père de famille qui le qualifiait de « gourou manipulateur ».

>> A lire aussi : Montauban: L'ex-évêque confirme le comportement indigne d'un curé aux méthodes de gourou

Mais c’est d’une autre affaire dont il est question pour sa mise en examen actuelle. En avril dernier, alors que le diocèse de Lyon est secoué par des affaires de pédophilie, Médiapart révélait qu’un ancien prêtre aurait été « exfiltré » en 1994 de la capitale des Gaules à la suite de « plaintes de paroissiens et de laïcs ».

Se sachant visé, Jean-Marc Desperon, avait alors quitté son domicile de Finhan dans le Tarn-et-Garonne. L’ancien prêtre avait disparu avant d’être interpellé par la gendarmerie. Lors de sa garde à vue il avait reconnu des attouchements commis sur un adolescent à trois reprises au cours de l’été 2005. Des faits qui se seraient déroulés à Toulouse et sur le lieu de vacances de la famille du jeune homme.

Pas de plainte de la victime

La victime, un jeune homme de 25 ans aujourd’hui, n’a jamais déposé plainte directement, c’est son père qui l’a fait. L’ancien prêtre reste cependant mis en examen.

>> A lire aussi : Montauban: Un ex-prêtre mis en examen pour agression sexuelle aggravée sur mineur