Les policiers du RAID posent leurs valises à Toulouse

SECURITE L’antenne du RAID, ces policiers d’élite de la police nationale, est « opérationnelle » à Toulouse depuis le début du mois de novembre…

Beatrice Colin

— 

Illustration.Intervention du RAID, Montreuil le 10 avril 2013.
Illustration.Intervention du RAID, Montreuil le 10 avril 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait annoncé en avril dernier la création à Toulouse d’une antenne du RAID, ces policiers d’élite spécialisés dans les interventions délicates.

Depuis début novembre, cette nouvelle équipe est « opérationnelle » selon le Service d’information et de communication de la Police nationale (SICoP) qui ne précise ni le nombre de policiers qui la composent ni le lieu où ils sont basés.

>> A lire aussi : Plan antiterrorisme: Une antenne du Raid débarque à Toulouse

Issus de l’unité centrale mais aussi des antennes locales, ces policiers aguerris sont amenés à intervenir sur des prises d’otage mais aussi sur des opérations liées à l’antiterrorisme, comme lors du siège de l’appartement de Mohamed Merah, en 2012.

En plus de l’antenne du GIGN

C’est d’ailleurs dans le cadre du schéma national d’intervention, qui doit assurer une meilleure coordination entre les unités d’élite lors d’attaques terroristes, que Bernard Cazeneuve a annoncé la création de cette antenne du RAID.

Elle était demandée depuis longtemps par les syndicats de policiers toulousains, notamment pour des questions de réactivité. Jusqu’à présent, ce sont les policiers du RAID de Bordeaux qui étaient amenés à intervenir dans la métropole toulousaine. La Ville rose peut par ailleurs compter sur la présence du PI2G, une antenne régionale du GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie.