Toulouse: Après un cancer et une greffe d'ovaire, elle met au monde un petit garçon

SANTE Après un cancer et la greffe d’un ovaire, une jeune femme a mis au monde un petit garçon en septembre, au CHU de Toulouse …

Béatrice Colin

— 

Un bébé et sa mère. Illustration.
Un bébé et sa mère. Illustration. — Superstock Sipa

C’est une première dans la région Occitanie et le CHU de Toulouse s’en est fait l’écho ce lundi. Une femme a mis au monde en septembre un petit garçon à l’hôpital Paule-de-Viguier après avoir subi une greffe d’ovaire.

Il y a sept ans, une tumeur maligne au niveau du cou était diagnostiquée à cette jeune maman. Pour lutter contre cette maladie, elle a reçu un traitement de chimiothérapie très toxique pour ses ovaires.

Pour conserver le maximum de chance de pouvoir un jour avoir des enfants, avant le traitement, les médecins ont décidé de lui retirer un ovaire et de le conserver par congélation au centre de médecine de la reproduction du CHU.

Grossesse spontanée un an après la greffe

Après son traitement, la patiente était considérée comme ménopausée. Elle a alors bénéficié de la greffe de son ovaire fin 2014. Et a retrouvé des cycles naturels jusqu’à une grossesse spontanée en décembre dernier. Et un heureux événement il y a deux mois.

>> A lire aussi : Une mère accouche après une greffe de tissus ovariens prélevés avant la puberté

Depuis la mise en place de cette technique, moins de 100 naissances ont été obtenues dans le monde.