Contre les violences conjugales

Julie Rimbert - ©2007 20 minutes

— 

Valérie Létard et Fadela Amara, secrétaires d'Etat chargées respectivement de la Solidarité et de la Politique de la ville, ont effectué hier une visite éclair à Toulouse pour rencontrer les associations locales luttant contre les violences faites aux femmes. « Ce fléau ne concerne pas seulement mon ministère, mais tout le gouvernement. Les douze mesures de notre deuxième plan de lutte contre les violences faites aux femmes, qui se déploiera de 2008 à 2010, seront d'ailleurs complétées par le plan prévu pour les banlieues », a déclaré Fadela Amara. En Haute-Garonne, environ 450 femmes ont été victimes de violence en 2005, selon les services de gendarmerie, qui reçoivent plus de 1 900 appels de femmes en détresse par an.

Pendant la réunion, les associations ont mis en avant les problèmes d'hébergement d'urgence pour ces femmes, leurs difficultés à briser le silence et le non-aboutissement de certaines plaintes. Les associations toulousaines ont regretté de ne pas avoir eu plus de temps de parole et le passage trop bref de Fadela Amara pendant la réunion. « Les mesures annoncées sont un pas vers une lutte plus efficace contre les violences conjugales, mais les associations attendent de voir si ces propositions seront réellement appliquées sur le terrain », confie Tien Lalloz, présidente de Stop à la violence intra-familiale (Savif). L'association a reçu 627 femmes victimes de violences en 2005. Les violences conjugales représentent 8 % des plaintes déposées à Toulouse. Seules 5 % de ces plaintes aboutissent.