TFC: Fini l’imbroglio… Dodi Lukebakio sera la première recrue du mercato d’hiver

FOOTBALL Dodi Lukebakio, prêté cet été par Anderlecht, n’a pas pu encore jouer au TFC pour des raisons administratives. Mais la situation du jeune ailier congolais devrait changer en janvier…

Nicolas Stival

— 

Ce tweet du TFC, le 1er septembre 2016, annonçait le prêt, finalement non validé, dde Dodi Lukebakio par Anderlecht.
Ce tweet du TFC, le 1er septembre 2016, annonçait le prêt, finalement non validé, dde Dodi Lukebakio par Anderlecht. — Compte Twitter du TFC

Encore quelques semaines à patienter et Dodi Lukebakio devrait enfin pouvoir montrer ce qu’il vaut sur une pelouse de Ligue 1. « Apparemment, Dodi sera qualifié en janvier », indique l’entraîneur du TFC Pascal Dupraz. Le prêt sans option d’achat du jeune ailier de 19 ans par le club belge d’Anderlecht, le 31 août, n’avait pas été validé par la Ligue de football professionnel (LFP).

>> A lire aussi : TFC: Prêté par Anderlecht, Lukebakio ne peut pas jouer car il n'est pas belge!

Petit rappel des faits : Lukebakio est au cœur d’un incroyable imbroglio administratif. Faute de pouvoir remettre la main sur son acte de naissance à Asse, ville flamande de Belgique, le Congolais ne peut obtenir la nationalité belge.

Et comme il n’avait jamais porté le maillot de la République démocratique du Congo (RDC), son pays d’origine, avant de rejoindre Toulouse, il se retrouve bloqué, en vertu de l’article 552 de la charte du football professionnel. Résultat : pour l’heure, Lukebakio ne peut jouer ni en L1 française, ni dans une coupe nationale, ni même en CFA2 avec l’équipe réserve.

Cependant, comme l’espère le TFC, son prêt devrait (enfin) être homologué par la LFP lors de la prochaine fenêtre de transferts, au mois de janvier. Le club estime que sa convocation par la sélection de la RDC début octobre permet de débloquer la situation administrative : Lukebakio avait joué une vingtaine de minutes en amical contre le Kenya, le 4 octobre, mais il avait refusé d’être aligné face à la Lybie, le 8, lors d’un match qualificatif pour le Mondial 2018, afin de conserver ses chances d’évoluer un jour sous les couleurs belges.

« Oui, cela lui permet de voir son contrat homologué, indique une source proche de la LFP. Mais pour cela il devra en signer un autre lors du prochain mercato. » Autrement dit, Anderlecht et le TFC doivent monter un nouveau dossier de prêt, comme si rien ne s’était passé cet été.

Cela ne devrait pas poser problème : on l’a vu, Dupraz aimerait compter sur l’ailier pour la deuxième partie de saison, alors que l’actuel deuxième de la Jupiler League ne semble pas pressé de le récupérer. « Est-ce qu’il jouerait sans ce problème (administratif) ?, s’est faussement interrogé le technicien suisse René Weiler, interrogé par le média belge Sport/Foot Magazine. Je vais vous dire une chose : il ne va jamais jouer là-bas. »

Pas très encourageant, mais il faut reconnaître qu’Anderlecht a été quelque peu refroidi par les soucis de discipline et de ponctualité de Lukebakio, sous contrat jusqu’en 2020.

Alors, que vaut vraiment le joueur présenté comme un grand talent en devenir, en « stage d’observation » forcé à Toulouse ? Marcel Tisserand l’a côtoyé lors du rassemblement avec les Léopards congolais. L’ancien défenseur du TFC a été plutôt séduit. « C’est un gaucher qui va vite, avec une belle frappe de balle, juge l’arrière central d’Ingolstadt, en Bundesliga. Il avait fait une bonne prestation contre le Kenya, avec notamment un coup franc sur la barre. »

>> A lire aussi : TFC: Un réveil très spécial pour Lukebakio, pas de loft… Pascal Dupraz revient sur le mercato

Polyvalent, bien que plus à l’aise côté droit, Lukebakio devrait amener de la percussion et de la concurrence pour titiller Jimmy Durmaz, Issiaga Sylla, Somalia ou Mathieu Cafaro. Sauf si ce feuilleton que l’on croirait écrit par un scénariste sadique connaît un nouveau rebondissement…