TFC: Des réussites Jullien et Durmaz au «gag» Lukebakio, huit recrues au banc d'essai

FOOTBALL Toulouse a recruté huit joueurs à l’intersaison. Si certains ont déjà convaincu, comme Jullien et Durmaz, d’autres peinent davantage…

Nicolas Stival

— 

Jimmy Durmaz, l'ailier suédois du TFC, après son but contre Guingamp, en Ligue 1, le 17 septembre 2016 au Stadium de Toulouse.
Jimmy Durmaz, l'ailier suédois du TFC, après son but contre Guingamp, en Ligue 1, le 17 septembre 2016 au Stadium de Toulouse. — R. Gabalda / AFP

Alors qu’elle arrive quasiment au tiers de son parcours avec douze journées déjà disputées sur 38, la saison de Ligue 1 marque une pause de deux semaines. L’occasion de dresser un premier bilan du recrutement toulousain, alors que le TFC, sixième de L1, est bien parti, malgré un récent fléchissement (deux points pris lors des trois derniers matchs).

>> Au top : Christopher Jullien et Jimmy Durmaz

Avec Issa Diop (1,94 m), Jullien (1,96 m) forme une charnière centrale aussi haute que performante. L’ancien joueur de Fribourg et de Dijon (23 ans) a parfaitement remplacé Marcel Tisserand. En outre, il marque : déjà trois buts (deux en L1, un en Coupe de la Ligue). Tous de la tête…

Autre bonne pioche : Durmaz. Percutant et polyvalent, l’international suédois de 27 ans, deux fois buteur, traumatise aussi bien les latéraux droit que gauche adverses. Parfois trop impulsif, il ratera la réception de Metz, le 19 novembre, pour cause de suspension.

>> Peut mieux faire : Ola Toivonen

Le grand attaquant suédois (1,92 m) est le « chouchou » de l’entraîneur Pascal Dupraz, qui l’a choisi et ne cesse de vanter ses qualités. L’ex-Rennais est capable de fulgurances, comme le prouve son doublé à Lille (1-2). Mais il n’a pas encore totalement convaincu en club. Avec sa sélection, il reste sur un but et une passe décisive contre la Bulgarie (3-0). Les Bleus, qui reçoivent la Suède vendredi, sont prévenus.

>> Bof : Odsonne Edouard et Jessy Pi

Machine à marquer en équipe de France de jeunes, Edouard peine davantage dans une L1 qu’il découvre. A 18 ans à peine, l’avant-centre prêté par le PSG affiche de prometteuses qualités techniques mais pèse encore trop peu, malgré un gabarit avantageux (1,87 m, 83 kg).

Quant à Pi, il avait joué six matchs (dont une seule titularisation) avant sa blessure au genou début octobre. Pour l’instant, le milieu axial de 23 ans ne constitue pas une réelle menace pour les récupérateurs les plus utilisés, Blin, Trejo et Bodiger.

>> Les invités mystères : Ibrahim Sangaré et Yrondu Musavu-King

Le jeune et puissant milieu de terrain ivoirien Sangaré (18 ans) n’a disputé qu’une minute en L1 et une mi-temps (plutôt prometteuse) contre Auxerre en Coupe de la Ligue. A revoir…

Quant au défenseur central Musavu-King (24 ans), numéro 3 ou 4 dans la hiérarchie, il n’avait toujours pas évolué en pro avant de se blesser aux adducteurs.

>> La mauvaise blague : Dodi Lukebakio

Faute de nationalité belge et de sélection avec le Congo (RDC), l’ailier de 19 ans prêté par Anderlecht ne peut jouer ni en L1, ni avec la réserve en CFA2. Et cela pourrait durer toute la saison…