L'interdiction de fumer scrutée à Rangueil

- ©2007 20 minutes

— 

Le CHU de Rangueil lance une étude unique en France sur l'impact sanitaire de l'interdiction de fumer dans les discothèques, restaurants et cafés. « Notre but est de savoir si l'interdiction de fumer dans ces lieux aura un impact sur la santé des employés qui subissent chaque jour ou régulièrement un tabagisme passif », explique Jean-Pierre Cambou, médecin du service de médecine vasculaire de Rangueil. Pour avoir une réponse chiffrée, mettant en rapport la fréquence et l'intensité de l'exposition, il recherche au minimum vingt-cinq volontaires non fumeurs*.

Grâce à un appareil qui mesure la dilatation des artères, les responsables de l'étude connaîtront les risques cardio-vasculaires aujourd'hui et en mars, trois mois après l'entrée en vigueur du décret d'interdiction. « Nous pourrons ainsi mesurer l'écart de dilatation et voir si c'est régressif », poursuit le médecin. En échange, les volontaires « cobayes » auront un bilan de santé complet. Les résultats de l'étude sont attendus avant fin 2008.