Toulouse: Ils s'arrachent des morceaux de Concorde aux enchères

INSOLITE La vente aux enchères d’objets liés au mythique Concorde qui a lieu jusqu’à samedi à Toulouse a connu un démarrage supersonique…

H.M. avec AFP

— 

Plus de 1.000 pièces doivent trouver acquéreur en trois jours
Plus de 1.000 pièces doivent trouver acquéreur en trois jours — AFP

Une paire de sièges adjugée à 2.400 euros, un porte-stylo ou un ensemble de pin’s bien vintage pour la bagatelle de 170 euros, sans compter un simple menu décoré par Christian Lacroix. La vente aux enchères d’objets et pièces liés au Concorde, organisée à Toulouse jusqu’à samedi, a démarré sur les chapeaux de roues.

Jeudi, au premier jour de l’événement, une trentaine de collectionneurs – designers, artistes, nostalgiques ou passionnés – se sont pressés dans la salle des ventes de l’Hôtel Saint-Aubin, au centre-ville de la Ville rose, transformée pour l’occasion en véritable musée de l’aéronautique. Mais il y avait aussi 400 personnes connectées en live, via Internet, depuis les Etats-Unis, l’Australie ou la Finlande, preuve que le supersonique, dont le dernier vol a eu lieu le 30 juin 2003, rend encore marteau.

Les machmètres attisent les convoitises

Au point de déclencher des achats impulsifs comme pour cet agent immobilier blagnacais qui convoitait jeudi un authentique plan d’évacuation et se retrouve propriétaire d’un lot d’étiquettes à bagages pour lequel il a déboursé 290 euros…

Les pièces mécaniques, bouts d’aile, simples tuyaux ou lunette de toilettes achetés semblent destinés à une toute nouvelle tendance de déco d’intérieur estampillée Concorde.

>> A lire aussi : Toulouse: Qui va acheter les pièces du Concorde, vendues aux enchères cette semaine?

Mais les pièces vedettes, notamment les trois fameux machmètres (qui indiquaient la vitesse et donc le fameux passage du mur du son) sont encore à venir. « Le machmètre, même les pilotes du Concorde en rêvent », souligne Marc Labarbe, le commissaire-priseur lancé dans ce marathon insolite.

Il lui reste encore 591 lots à mettre aux enchères ce vendredi à 15h, puis samedi. Les associations qui vendent les pièces détachées du Concorde espèrent recueillir 500.000 euros. En 2007, une vente similaire avait rapporté 850.000 euros, en partie utilisés pour financer le musée Aeroscopia de Blagnac. Du recyclage vertueux.