Airbus dévoile les images de son taxi volant (et ce n'est pas de la science-fiction)

TRANSPORT Le responsable du centre de recherches de l’avionneur a posté des premières images et prévoit de faire voler un prototype dès 2017…

Hélène Ménal

— 

Les première images de l''engin du projet "Vahana"
Les première images de l''engin du projet "Vahana" — Airbus Group
Un voiture volante (apparemment plutôt polluante) de

« Survoler les bouchons en appuyant sur un bouton ». Jusqu’ici, vous pensiez que c’était l’apanage de Korben Dallas dans Le Cinquième Elément ou d’un Répliquant de Blade Runner, ou de votre futur petit-petit-petit-fils. Mais non, Airbus se charge d’accélérer le temps avec son projet « Vahana ».

Décollage à la verticale

Il s’agit d’un engin léger sans pilote, qui décollerait à la verticale, capable de transporter un passager unique ou des colis et d’éviter les collisions. Le projet fait phosphorer tout une équipe depuis février 2016 dans le « pôle d’innovation » installé par l’avionneur européen en Californie, dans la Silicon Valley et baptisé A3 (prononcez « A-cubed » pour projets avancés de partenariats d’avant-garde d’Airbus).

Le projet Vahana a été dévoilé cet été dans . U ; une publication interne où Tom Enders, le grand patron d’Airbus Group, donnait sa bénédiction en personne. « Dans un avenir pas si lointain, nous utiliserons nos smartphones pour réserver des taxis volants entièrement automatiques qui atterriront devant notre porte, sans pilote », annonçait-il.

Et il faut croire que cet avenir pas si lointain, c’est tout de suite. Car, dans un post visible sur la page officielle du projet Vahana (qui date du 23 septembre mais repris ces derniers jours dans la presse nationale et internationale), Rodin Lyasoff, le PDG de A3, publie les premières images du projet Vahana.

Elles montrent un « octocoptère », dont à huit hélices, très futuriste. Surtout Rodin Lyasoff que l’objectif est de faire voler un prototype à taille réelle avant la fin 2017 et d’en mettre en production avant 2020.

>> A lire aussi : Marignane: Airbus Helicopters dévoile un plan de 582 départs volontaires

Un test avec des colis à Singapour

Parallèlement au projet Vahana, Airbus tente de convaincre les autorités de l’aviation civiles de divers pays d’autoriser les drones commerciaux à survoler les villes. Un test en situation réelle de livraison de colis par « hélico-drones » devrait avoir lieu mi-2017 sur le campus de l’université nationale de Singapour.

Mais une actualité beaucoup moins « LOL » occupe Airbus Helicopters ce mercredi. Le groupe annonce un plan de 582 départs volontaires…