Toulouse: Les sirènes d'alerte vont retentir et on vous dit pourquoi

SECURITE Plusieurs sirènes d’alerte vont retentir à Toulouse ce lundi après-midi et à Blagnac mardi matin. Pas d’affolement, il s’agit d’essais pour moderniser le système…

Hélène Menal
— 
Une sirène d'alerte des populations. Illustration.
Une sirène d'alerte des populations. Illustration. — Michel Gile - Sipa

Dans la ville d’, mieux vaut prévenir sous peine de rouvrir les vieilles cicatrices. Donc, ce lundi 24 octobre « dans l’après-midi », les fameuses sirènes d’alerte vont vous faire sursauter.

Place du Capitole, mais aussi sur la place de l’Eglise à Saint-Simon et du côté de l’école Jules-Ferry de l’avenue des Etats-Unis. Mardi dans la matinée, ce sera au tour des Blagnacais.

Une appli existe aussi

Ces essais rentrent dans le cadre de déploiement du Système d’alerte et d’information des populations (SAIP). Elle consiste à y relier les vieilles sirènes (celles installées en 1948 pour prévenir d’éventuelles attaques aériennes) et à en installer d’autres dans des endroits plus stratégiques. En Haute-Garonne, la  indique que 135 sirènes seront « connectées » à terme au SAIP, 51 existantes et 84 nouvelles.


L’occasion de rappeler - ou de dire - ce qu’il faut savoir sur ces fameuses sirènes :

1- Les essais mensuels ont lieu le premier mercredi de chaque mois à midi. Ils comportent une séquence sonore unique d’1'41''.

2 - Hors essais, si cette séquence d’1'41'' se fait entendre trois fois, séparées par un silence, c’est une vraie alerte. Dans ce cas, il faut rejoindre un local clos sans ouverture, arrêter la clim ou le chauffage, et écouter la radio.

3 - Un son continu et unique de 30 secondes marque la fin d’une alerte.

Enfin, la vraie modernisation réside dans  (disponible sur Apple Store et Google Play) qui permet par géolocalisation de recevoir les alertes qui vous concernent.