Toulouse: Une centaine de policiers mobilisée cette nuit pour exprimer leur ras-le-bol

SOCIETE Les policiers toulousains ont à nouveau manifesté mercredi soir pour exprimer leur colère. Une grogne nationale survenue après l’attaque d’un véhicule de police au cocktail Molotov à Viry-Châtillon…

B.C. avec AFP

— 

Manifestation nocturne de policiers toulousains.
Manifestation nocturne de policiers toulousains. — AFP

Comme la nuit précédente, des policiers se sont à nouveau rassemblés mercredi soir, vers 22 h, devant le Monument aux morts de Toulouse. Ils étaient 120 présents pour exprimer leur « malaise » et leur « ras-le-bol ».

« On souffre énormément, les dossiers s’accumulent, les primes n’évoluent pas », a expliqué l’un des fonctionnaires présents. Pour lui, les conditions de travail des policiers se sont détériorées ces 15 dernières années au point qu’aujourd’hui il estime faire « du rafistolage ».

Marche mercredi

« On nous en demande chaque fois plus, et on nous en enlève chaque fois plus », enchaîne une de ses collègues de 52 ans.

>> A lire aussi : Revendications des policiers, des concertations dans les départements seront lancées dès lundi

Tous critiquent « la politique du chiffre » et beaucoup s’emportent contre les propos du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. Ce dernier a annoncé le lancement de concertations au niveau départemental dès lundi.

De son côté, le syndicat Unité-SGP appelle à une marche de soutien à leur profession mercredi 26 octobre, au départ du commissariat de l’Embouchure.

A Albi, dans le Tarn, une soixantaine de policiers s'est aussi rassemblée mercredi soir devant le commissariat.