Toulouse: Donnez votre avis sur le doublement de capacité de la ligne A de métro

ENQUÊTE PUBLIQUE Saturée, la ligne A doublera sa capacité d’accueil d’ici 2019. Ce projet qui se traduira par d’importants travaux à partir de mars 2017 est soumis à enquête publique à partir de lundi…

Béatrice Colin

— 

Illustration de la station de métro Capitole à Toulouse.
Illustration de la station de métro Capitole à Toulouse. — Frederic Scheiber/20Minutes

« Qu’est qu’on est serré au fond de cette boîte », chantent tous les soirs les usagers de la ligne A. Au point de devoir parfois laisser passer une ou deux rames avant de pouvoir monter dans l’une d’elle. Ouverte en juin 1993, la première ligne de métro est saturée depuis plusieurs années.

Pour faire face à cette fréquentation, et à la croissance du Trafic, Tisséo-SMTC compte doubler sa capacité histoire d’être en mesure d’accueillir 20 % d’usagers en plus aux heures de pointe d’ici à la fin 2019. Elle lance ce lundi, et jusqu’au 26 novembre, une enquête publique pour agrandir les stations et les rames de 26 à 52 mètres.

Ce que cela va changer pour les usagers

Aujourd’hui entre 18h et 18h15, entre les stations Capitole et Jean-Jaurès, 171 personnes s’entassent dans chaque rame de la ligne A alors qu’elle ne peut en contenir théoriquement que 160. Et pas moyen d’augmenter la fréquence, puisqu’elle est déjà au maximum avec un passage toutes les 65 secondes. La seule possibilité est donc d’augmenter la taille des rames, de 26 à 52 mètres. Cela permettra d’accueillir 245.000 voyageurs par jour contre 210.000 en moyenne en 2013.

Mais l’exploitation à 52 mètres se fera la semaine seulement, excepté les samedis chargés. Le week-end, les rames de 26 mètres circuleront. La fréquence sera par contre de 1 minute 50 aux heures de point et de trois minutes aux heures creuses.

Quatre stations en travaux, mais pas que…

Construites en 1993, toutes les stations n’ont pas été dimensionnées à l’époque pour recevoir des rames de 52 mètres. C’est le cas de celles de Mermoz, Patte d’Oie, Fontaine-Lestang et celle terminus de Basso Cambo, ainsi que son garage atelier. Elles devront subir de lourds travaux d’extension. La station Esquirol, déjà à 52 mètres, devra, elle, faire l’objet de l’aménagement du second œuvre.

Plan des travaux nécessaires au doublement de capacité de la ligne A.
Plan des travaux nécessaires au doublement de capacité de la ligne A. - Tisseo SMTC

 

La station Jean-Jaurès va aussi faire l’objet d’aménagement, notamment pour améliorer les échanges entre la ligne A et la ligne B.

L’un des points importants de ce doublement de capacité porte sur le système VAL qui va devoir être adapté pour la circulation des rames à 52 mètres.

Interruption totale de la ligne durant trois étés

Ce vaste chantier à 180 millions d’euros hors taxes ne sera pas indolore pour les usagers. Ils devront prendre leur mal en patience au cours des trois prochains étés. Car en plus des 1.000 nuits de chantier, la ligne A devra être interrompue durant cinq semaines au cours des mois de juillet et août 2017, 2018 et 2019.

Les travaux préparatoires devraient débuter en mars, après l’obtention de la déclaration d’utilité publique.