Le procès AZF, qui s'ouvre à Paris le 24 janvier, sera bien retransmis à Toulouse

JUSTICE Lors d’une audience, ce mardi, la Cour d’appel de Paris a confirmé qu’une retransmission du troisième procès AZF aurait bien lieu à Toulouse…

B.C. avec AFP
— 
Le 3e procès, qui s'ouvre à Paris le 24 janvier 2017, sera retransmis au centre de congrès Baudis ou à l'Espace Vanel/
Le 3e procès, qui s'ouvre à Paris le 24 janvier 2017, sera retransmis au centre de congrès Baudis ou à l'Espace Vanel/ — DRAirbusf. SCheiber / 20 minutes

Quatre mois. C’est le temps que va durer le troisième procès de la catastrophe AZF. Ce nouveau round judiciaire débutera le 24 janvier devant la Cour d’appel de Paris.

Un lieu qui a suscité depuis l’annonce de la cassation du précédent jugement, une levée de boucliers, certains demandant la relocalisation du procès au sein de la Ville rose. Ce qu’ils ont à nouveau fait savoir mardi, lors d’une audience de procédure.

>> A lire aussi : Les sinistrés d'AZF manifestent jeudi pour la « relocalisation » du procès

La présidente de la première chambre, Claudine Forkel, a indiqué de son côté qu’aucun « texte ne nous donne la possibilité d’aller siéger à Toulouse ». Mais elle a assuré que les 2.750 parties civiles recensées à ce jour pourraient suivre le procès depuis la ville où s’est produite la catastrophe il y a quinze ans.

Retransmission au centre de congrès

L’ensemble des débats sera en effet retransmis au Centre de congrès Pierre-Baudis, hormis du 14 mars au 4 mai où les victimes devront se rendre à l’Espace Vanel de la médiathèque José-Cabanis.

Pour ceux qui feront le déplacement, ils devront se rendre durant quatre mois à la salle aux dorures d’apparat, « la plus vaste disponible » pour pouvoir accueillir ce procès d’envergure.