Toulouse: Pour préserver la pelouse du Stadium, les écolos proposent de jouer en chaussons

FOOTBALL Un élu écologiste a envoyé un courrier au président de la LFP demandant au passage que les changements de pelouse ne se fassent plus aux dépens des contribuables…

Beatrice Colin

— 

Illustration de chaussons.
Illustration de chaussons. — Jean-Michel Nossant / SIPA

Et si pour éviter d’abîmer la pelouse du Stadium et de transporter des bactéries au bout de leurs crampons, les joueurs du TFC portaient des chaussons lors de leur rencontre contre Guingamp, ce samedi ?

C’est la « proposition très sérieuse » faite par les élus écologistes de la ville de Toulouse au Président de la Ligue de football professionnel, Jean-Pierre Denis.

>> A lire aussi : Toulouse: La pelouse du Stadium va être (encore) changée pour 460.000 euros

Car quand il s’agit de parler de la pelouse du Stadium, ces derniers ont des arguments décisifs. Et le dernier épisode de « gazon maudit » n’a pas manqué de les aiguiser. Après avoir changé entièrement la pelouse en 2015 pour accueillir l’Euro et avoir déboursé 1,4 million d’euros, la mairie a dû opérer en urgence un nouveau replaquage pour 460.000 euros après la découverte d’une nouvelle bactérie.

Ce qui vaut au « petit Wembley » de figurer dans les profondeurs du tableau de la LFP pour la qualité de son terrain.

3 millions d’euros « au frais des contribuables »

« Il y a un côté absurde dans notre proposition en rapport avec le côté absurde de la situation. Nous en sommes à la saison 4 ou 5 de ce feuilleton qui a coûté aux contribuables plus de 3 millions d’euros », peste Régis Godec, conseiller municipal d’opposition EELV à la mairie de Toulouse.

Dans son courrier, l’élu préconise - un brin ironique - même un modèle de patin et se met à la disposition de la LFP pour lancer une opération de crowdfunding pour faire « face à un tel investissement ».

Quant au vrai investissement, celui de 460.000 euros, les élus écolos auraient aimé qu’ils soient financés par les utilisateurs de ladite pelouse. « La meilleure solution aurait été que l’UEFA prenne en charge ces frais et pas les contribuables toulousains, mais aujourd’hui elle n’est plus dans la boucle. Aujourd’hui, c’est le championnat de la Ligue qui se joue, nous préconisons donc de réévaluer la redevance du TFC pour utiliser le Stadium », poursuit Régis Godec.

Et de conclure que si son idée - un brin farfelue - de jouer en chaussons est adoptée, « c’est certain, il va falloir inventer des gestes techniques ».