Stade Toulousain: McAlister, Dusautoir… Le crépuscule des stars?

RUGBY Comme l’an dernier, plusieurs joueurs emblématiques du Stade Toulousain verront leur contrat s’achever au terme de la saison. Cela promet de nombreux changements…

Nicolas Stival

— 

Patricio Albacete (à gauche, au deuxième plan), Thierry Dusautoir et Luke McAlister après la victoire du Stade Toulousain contre Castres en demi-finale du Top 14, le 2 juin 2012 au Stadium de Toulouse.
Patricio Albacete (à gauche, au deuxième plan), Thierry Dusautoir et Luke McAlister après la victoire du Stade Toulousain contre Castres en demi-finale du Top 14, le 2 juin 2012 au Stadium de Toulouse. — F. Lancelot / Sipa

Encore une fois, les larmes vont couler au Stade Toulousain à la fin de la saison. En juin dernier, Clément Poitrenaud, Vincent Clerc, Louis Picamoles et Imanol Harinordoquy, entre autres, ont fait leurs adieux au public d’Ernest-Wallon. En 2017, d’autres glorieux trentenaires tireront aussi leur révérence.

>> A lire aussi : VIDEO. Pour rendre hommage à Clément Poitrenaud, le Stade Toulousain finit à 14 contre Agen

Thierry Dusautoir, Luke McAlister, Patricio Albacete, Grégory Lamboley, Gurthrö Steenkamp, Iosefa Tekori et Toby Flood verront leur contrat expirer au terme de l’actuel exercice, même si McAlister et Steenkamp bénéficient d’une année supplémentaire en option. La majorité n’évoluera plus à Toulouse la saison prochaine.

Bredouille depuis quatre ans, le club le plus titré d’Europe est aujourd’hui en difficultés, sportives voire financières, face à la concurrence : Racing 92, Toulon et Clermont en tête. Les rescapés de la dernière période de gloire du club, champion d’Europe en 2010 puis champion de France en 2011 et 2012, accusent le coup.

Ainsi, entre blessures et méformes, l’ex-All Black McAlister (33 ans), centre ou demi d’ouverture, est aujourd’hui l’ombre du cador décisif lors de la finale du Top 14 gagnée contre Toulon (18-12) en 2012. Selon Midi Olympique, le Stade pisterait l’ouvreur australien de La Rochelle, Zack Holmes (26 ans).

McAlister a traversé comme un zombie la rencontre face à Toulon, sèchement perdue, dimanche (15-32). Quant au capitaine Dusautoir (34 ans), il n’avait pas grand-chose à voir avec le troisième ligne « sécateur » élu meilleur joueur du monde en 2011.

>> A lire aussi : Stade Toulousain-Toulon, pour Ugo Mola, «quand vous prenez 30 points, tout est à jeter»

Tous ces « vétérans » ont le temps de se rattraper au cours d’une très longue saison. Mais les paroles du président Jean-René Bouscatel, qui annonçait en janvier 2016 « un grand renouvellement de joueurs, tel que nous en avons peu connu » dans les mois à suivre, semblent plus que jamais d’actualité.