Toulouse: On vous dit à quoi va ressembler la place Saint-Sernin dans trois ans

URBANISME L'urbaniste Joan Busquets a rendu sa copie sur la rénovation de l'emblématique place Saint-Sernin. Plus arborée et plus «paisible», elle va être débarrassée des places de stationnement...

Hélène Menal
— 
Vue sur la grille bien plus éloignée qu'à l'heure actuelle.
Vue sur la grille bien plus éloignée qu'à l'heure actuelle. — BAU B

Bichonner et « ravaler » Saint-Sernin sans insulter le passé. Voilà le mandat qu’a reçu de la mairie le Catalan Joan Busquets, en plus du réaménagement d’une grande partie du centre-ville. L’urbaniste a dévoilé mardi l’écrin « paisible » qu’il compte offrir à la fameuse  déjà classée au patrimoine mondial de l’Humanité.

Ses abords vont être débarrassés du « flux de transit », ne laissant qu’un accès bitumé pour les riverains. Quant aux places de parking, elles vont purement et simplement disparaître. « Sans compensation puisqu’on trouve à proximité, les parkings Jeanne-d’Arc et Arnaud-Bernard qui ne sont pas pleins », précise le maire, (LR).

Le secteur va être aussi considérablement végétalisé : 100 nouveaux arbres seront plantés en plus de la cinquantaine déjà présente. Deux jardins vont faire leur apparition, l’un côté lycée Saint-Sernin, l’autre côté boulevards. Ce dernier prendra forme grâce au déplacement de la grille d’enceinte de la basilique et sera fermé la nuit.

Une astuce pour éviter les fouilles archéologiques

Cet « ensemble patrimonial majeur » a bien entendu fait l’objet d’études archéologiques avant le chantier. Et sur ce point, la solution astucieuse retenue combine gain de temps et d’argent. Les vestiges de l’ancien cloître ou de l’ancien palais abbatial ont été repérés par sondage. Mais il n’y aura pas de fouille. « On sait où sont les vestiges et on surélèvera le sol pour ne pas les toucher », explique , ce qui en plus donnera des zones identifiables où les lycéens par exemple pourront se donner rendez-vous.

Premiers coups de pioche en janvier

L’esquisse dévoilée mardi peut encore être amendée. Une concertation des habitants s’ouvre jusqu’au 15 octobre sous une forme assez inédite, puisqu’un registre  va s’ouvrir prêt à accueillir toutes les suggestions. Un « Atelier Grand Saint-Sernin » accueillera également le public (du mardi au vendredi de 10h à 18h) au n°2 de la place.

Les travaux vont commencer dès janvier 2017 pour une livraison prévue en septembre 2019. Ils vont coûter 15 millions d’euros en tout.