Et si vous donniez un nom aux oursons des Pyrénées ?

BAPTEME L’association Adet-Pays de l’ours lance une consultation pour baptiser quatre des treize oursons nés dans les Pyrénées en 2014 et 2015…

Béatrice Colin

— 

Hvala et deux de ses oursons, dont on ne connaît pas le géniteur.
Hvala et deux de ses oursons, dont on ne connaît pas le géniteur. — conselhgenerauaran

Après Noisette et Châtaigne, pourquoi pas Grognon, Michka ou Nougat. L’association Adet-Pays de l’ours vient de lancer une grande consultation sur les réseaux sociaux pour inviter les citoyens à donner un nom à quatre des treize oursons nés dans les Pyrénées en 2014 et 2015.

Les Espagnols mènent la même opération pour l’autre partie de la population ursine.

Au total, 20 propositions sont en ligne au moins jusqu’au 20 septembre, sorties tout droit de l’imagination des élèves d’écoles primaires du sud de la Haute-Garonne.

Baptêmes d’ici la fin de l’année

Ce n’est pas la première fois que l’association a recours à ce type de « sondage » auprès des partisans du plantigrade. En 2014, plusieurs milliers de personnes avaient fait des propositions en ligne.

>> A lire aussi : Pyrénées: Bouba et Chataigne, en tête des noms de baptême des oursons

Cette fois-ci, il faudra attendre le mois d’octobre pour connaître les noms qui arrivent en tête. Et les attribuer aux quatre oursons dont on ne connaît pas encore tout à fait le pedigree.

« Nous savons qu’il y a au moins un mâle et une femelle grâce aux relevés génétiques. Pour les deux autres nous savons quelle est leur ascendance maternelle pour avoir reconnu les ourses avec qui ils se trouvaient », indique Alain Reynes, le directeur de l’Adet-Pays de l’Ours.

Sept oursons repérés cette année

Et pour les derniers-nés, ceux qui sont sortis pour la première fois au printemps de leur tanière, il faudra patienter encore quelque temps avant de les baptiser.

Si trois portées de sept individus au total ont été repérées de part et d’autre du massif, certains oursons pourraient ne pas survivre au prochain hiver. D’où une certaine prudence…

>> A lire aussi : Pyrénées: Une ourse et ses trois oursons filmés en Ariège