TFC: Mais où sont passés Regattin, Roman, Ben Ali et Zaniou?

FOOTBALL Quatre joueurs en fin de contrat ont quitté le TFC cet été. Regattin, Roman, Ben Ali et Zaniou ont tous rebondi. Plus ou moins bien…

Nicolas Stival
— 
Adrien Regattin sous le maillot du TFC lors d'un match de Ligue 1 à Lorient, le 16 avril 2016.
Adrien Regattin sous le maillot du TFC lors d'un match de Ligue 1 à Lorient, le 16 avril 2016. — J.-S. Evrard / AFP

Ils sont quatre. Adrien Regattin, Mihai Roman, Youssef Ben Ali et Sana Zaniou ont quitté le TFC cet été au terme de leur contrat. Hormis le premier, ces quatre joueurs offensifs n’ont pas vraiment marqué l’histoire du club. Mais en ces temps compliqués, même pour un footballeur professionnel, tous ont réussi à plus ou moins se recaser. C’est déjà ça…

Adrien Regattin (Osmanlispor, Turquie)

De Caen à Lorient, en passant par Saint-Etienne et les clubs espagnols d’Alaves et Grenade, le milieu offensif de 25 ans a été annoncé un peu partout cet été. Longtemps en vain, ce qui a pu susciter les sarcasmes du président Olivier Sadran, au sujet d’un des acteurs importants du maintien miraculeux du TFC au printemps. Finalement, après sept saisons en Violet, l’international marocain a signé le 31 août un contrat de deux ans avec Osmanlispor, où il évoluera avec l’ex-Bordelais Cheick Diabaté. Pas forcément le club turc le plus connu, mais l’équipe basée à Ankara, cinquième du dernier championnat, disputera cette saison la Ligue Europa.

Mihai Roman (Botoșani, Roumanie)

Pendant trois ans, « Abou Diaby » s’est traduit par « Mihai Roman » sur l’île du Ramier. Aussi malchanceux et fragile que l’actuel Marseillais, l’ailier international roumain, arrivé libre du Rapid Bucarest en 2013, n’a disputé que cinq petits matchs de Ligue 1 avec le TFC. Revenu dès mi-juillet au pays, au FC Botoșani, actuel quatrième de Ligue 1 roumaine, Roman (31 ans) a (déjà) participé à trois des six premières journées et délivré une passe décisive. Il ne s’est engagé que pour une saison.

Youssef Ben Ali (Chabab Rif Al Houceïma, Maroc)

Quatre entrées en jeu en L1, une autre en Coupe de la Ligue. Le jeune attaquant natif d’Albi (21 ans) n’a jamais réussi à s’imposer au TFC, où il avait signé un premier contrat professionnel d’un an en avril 2015. Non conservé par les Violets, le Franco-Marocain a rejoint le pays d’origine de ses parents. Il s’est engagé le 30 août pour deux saisons avec le Chabab Rif Al Houceïma, dixième du championnat en 2015-2016.

Sana Zaniou (Boulogne-sur-Mer, National ou plutôt CFA2)

Meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des Nations des moins de 17 ans en 2011 (quatre réalisations), le jeune Burkinabè avait débarqué à Toulouse en janvier 2013. Un contrat professionnel de trois ans en poche, il n’a jamais pu faire mieux que remplaçant en réserve, en CFA 2. Après un essai à Boulogne-sur-Mer cet été, Zaniou (21 ans) s’est engagé avec le club de National. Enfin… « Il est bien licencié chez nous, mais il n’est pas dans l’effectif professionnel », explique-t-on au secrétariat de l’USBCO, dont l’équipe réserve évolue elle aussi en CFA 2, la cinquième division.