TFC: Steeve Yago s’excuse après son coup de poing contre un Bostwanais

FOOTBALL Le défenseur du TFC Steeve Yago a publié un communiqué lundi soir pour s'excuser de son geste violent contre un Bostwanais, dimanche, lors d'un match avec sa sélection du Burkina Faso...

Nicolas Stival

— 

Le défenseur du TFC Steeve Yago (à gauche) devant l'attaquant de Saint-Etienne Oussama Tannane, lors du match de Ligue 1 à Geoffroy-Guichard, le 29 août 2016.
Le défenseur du TFC Steeve Yago (à gauche) devant l'attaquant de Saint-Etienne Oussama Tannane, lors du match de Ligue 1 à Geoffroy-Guichard, le 29 août 2016. — Ph. Desmazes / AFP

Il n’a oublié personne au moment de s’excuser, juste après son retour en France. Lundi soir, Steeve Yago a publié un communiqué sur Twitter, au lendemain de son expulsion lors d’un Burkina Faso - Bostwana (2-1) crucial pour la qualification à la Coupe d’Afrique des Nations au Gabon, du 21 janvier au 12 février 2017.

Dans les arrêts de jeu de la rencontre, le défenseur toulousain avait donné un coup de poing au Bostwanais Lebogang Ditsele et pris un carton rouge dans la foulée. Yago demande donc pardon à son adversaire, mais aussi à la Fédération du Burkina Faso (FBF), à ses coéquipiers et aux fans burkinabès, sans oublier de « remercier la direction du TFC, la FBF, (ses) coéquipiers, les supporters du TFC et du Burkina pour leur soutien ».

>> A lire aussi : VIDEO. TFC: Coup de poing et expulsion... Steeve Yago pète un plomb avec le Burkina

Rappel du contexte, électrique : on joue depuis deux minutes dans le temps additionnel, le score est nul (1-1). Les Etalons de Yago, à onze contre neuf Bostwanais et poussés par tout un peuple, tentent de marquer le but de la victoire, condition sine qua non pour participer à la CAN. Un coup franc est sifflé pour les Burkinabès aux abords de la surface de réparation adverse. Alors que les autres joueurs ont arrêté de courir, le Bostwanais Ditsele continue de jouer, comme si de rien n’était…

« Une réaction inappropriée »

« Steeve vient pour récupérer le ballon, et le joueur d’en face arrive les mains en avant, comme pour lui mettre un coup. Après, il a un très mauvais réflexe », explique-t-on dans l’entourage du joueur. Le communiqué publié lundi soir parle d'« une réaction inappropriée ».

Défenseur physique mais jamais méchant, personnalité appréciée dans le vestiaire toulousain, Yago n’est pas coutumier de ce genre de « pétage de plombs ».

La jurisprudence Gervinho

Toutefois, il risque une lourde sanction de la part de la Confédération africaine de football, qui pourrait le priver de la CAN gabonaise, pour laquelle le Burkina a finalement réussi à se qualifier, grâce à un but à la… 90e+9.

Parmi ses proches, on espère cependant que le « cas » Gervinho fera jurisprudence. L’Ivoirien passé par Lille et l’AS Rome avait été expulsé contre la Guinée lors de la CAN 2015 pour une violente gifle adressée à un adversaire. Il s’en était sorti avec deux petits matchs de suspension.