Toulouse: Faute d'affectation, des lycéens privés de rentrée

EDUCATION Faute d’affectation, plusieurs lycéens n’ont pas fait leur rentrée le 1er septembre. Une situation inadmissible pour la FCPE de Haute-Garonne…

Beatrice Colin

— 

Un lycee de l'Académie de Toulouse
Un lycee de l'Académie de Toulouse — Frederic Scheiber/20 Minutes

Sans lycée fixe. C’est encore le lot d’un certain nombre d’élèves de la Haute-Garonne en cette rentrée 2016, qui n’ont pas encore reçu leur affectation alors que leurs petits camarades ont fait la connaissance de leurs profs depuis le 1er septembre.

Les familles de ces « laissés pour compte » se sont adressées pour certaines à la fédération des parents d’élèves (FCPE 31) qui a décidé de dénoncer cette situation.

Commission le 6 septembre

Ce qui est une réalité à chaque reprise dans les lycées techniques est aussi vraie cette année dans les filières générales. « Nous avons reçu plusieurs appels de familles désemparées. Parfois, il s’agit d’un élève qui a loupé le bac et qui n’a pas été réinscrit dans son établissement de l’an dernier, il y a aussi des familles qui ont déménagé mais ont fait toutes les démarches depuis au moins deux mois. C’est inadmissible pour les jeunes », déplore Hélène Rouch, sa présidente.

Pour cette représentante des familles, le risque est de voir ces adolescents affectés loin de chez eux au prétexte que leur établissement de secteur est saturé. « C’est de la gestion orientée vers l’optimisation des places sans tenir compte des élèves. S’il y a plus d’élèves, il faut ouvrir des classes », plaide-t-elle.

« Une commission se réunira mardi 6 septembre pour voir tous les cas dans un but d’équité. La plateforme d’orientation travaille d’arrache-pied pour trouver une solution », indique de son côté l’académie de Toulouse.