Racing 92-Stade Toulousain: Revivez la victoire du champion de France sur un concurrent direct

RUGBY Le choc de la troisième journée du Top 14 oppose le Racing 92, champion de France, au Stade Toulousain, qui a gagné ses deux premiers matchs à domicile…

avec AFP

— 

Le Toulousain Toby Flood tente d'échapper à la défense du Racing 92, le 4 septembre 2016 à Colombes.
Le Toulousain Toby Flood tente d'échapper à la défense du Racing 92, le 4 septembre 2016 à Colombes. — F. Fife / AFP

RACING 92 - STADE TOULOUSAIN: 28-14

23 h: Si vous lisez ces lignes, c'est que vous êtes restés jusqu'au bout, malgré la médiocrité du match. C'est vraiment sympa de votre part. Bonne soirée à tous ET VIVE LE RUGBY, malgré tout...

22h55: C'est fini ! Le Racing, champion de France, reste maître chez lui. Première défaite du Stade Toulousain.

79e: Carter se débarrasse superbement de deux Toulousains dans ses 22 mètres. A l'autre bout de l'action, Juan Imhoff marque le troisième essai du Racing. La transformation est ratée, mais le match est plié !!!

77e: Bon, pour la victoire c'est compromis, mais Toulouse va au moins essayer de prendre le bonus défensif. Pas gagné, vu le nombre de fautes stupides que le Stade commet...

72e: Tiens, Carter trouve le poteau sur une pénalité. Ce type est un peu humain, finalement...

70e:  Toby Flood attaque sa troisième et sans doute dernière saison au Stade Toulousain. Et il n'est pas parti pour laisser une énorme trace

 

69e: Les Toulousains ont quand même laissé filer onze points au pied. Rédhibitoire, sans doute.

66e: Et finalement, les Toulousains marquent l'essai de l'espoir, par Sofiane «a kind of magic» Guitoune. La transformation est ratée: 23-14.

 

63e: La réplique toulousaine. Belle attaque stadiste et Fickou sert au pied Perez qui aplatit. Mais l'ailier international samoan a été poussé en touche par le plaquage de Dulin.

62e: SI ce n'est pas plié, ça y ressemble. Bernard Le Roux marque un essai après une superbe percée de Maxime Machenaud repris à un mètre de la ligne toulousaine par Huget et Perez. L'arbitre valide la réalisation après recours à la vidéo. Bien sûr, Carter transforme (23-9). Le champion a fait un énorme pas vers la victoire.

59e: Prendre du recul. Toujours.

 

54e: LA FEINTE DU LOUP signée Carter. Alors que tout le monde pense qu'il va enquiller la pénalité, le meilleur joueur de tous les temps et de tout l'univers joue vite vers l'aile droite. L'action finit en touche.

50e: Pour ceux qui avaient encore des doutes, Samuel Marques n'est pas Daniel Carter. Le numéro 9 toulousain rate sa troisième pénalité du soir. Sans rien toucher, cette fois...

49e: Ah ! Ah!

 

48e: Après le poteau en première mi-temps, Samuel Marques trouve la barre sur pénalité. Quand ça veut pas...

46e: Rugby et gastronomie.  Le Stadium de Toulouse a un champignon, le stade Yves-du-Manoir des escalopes.

43e: D'entrée de deuxième période, Carter enquille une pénalité. 16-9, Colombes est en fusion

21 h 48: C'est la mi-temps. Bon, soyons francs, on n'a pas atteint le niveau du Stade Français - Clermont d'hier (30-30). En deuxième mi-temps, peut-être

 

39e: au tour des champions de France d'être indisciplinés. Et Sam «Punisher» Marques ramène le Stade Toulousain à quatre points juste avant la pause (13-9)

37e: Un énième en-avant toulousain et une bagarrounette derrière. Autant dire RAS

33e: Pour les rares personnes qui ne le connaissent pas, voilà à quoi ressemble Samuel Marques, le néo-Toulousain. Un petit côté Quade Cooper ?

 

32e: en infériorité numérique, les Toulousains mettent pourtant les Racingmen à la faute en mêlée, et Marques réduit l'écart (13-6). LA MAGIE DU RUGBY

30e: pour arranger les affaires toulousaines, le pilier toulousain Aldegheri a pris un carton jaune sur l'action de l'essai...

27e: énormes avants du Racing qui défoncent leurs homologues toulousains sur ballon porté. M. Attallah donne un essai de pénalité ! Le Racing creuse l'écart (13-3)

22e: Carter rejoute trois points sur pénalité. Pour la première fois, le Racing passe devant

20e: Bon, le Racing a eu du retard à l'allumage, mais ils sont bien réveillés. Sinon, Imhoff est toujours aussi beau à voir jouer. Oui, c'est une déclaration

15e: Carter a la balle d'égalisation au bout du pied. Et forcément, là, la pénalité passe et le Racing égalise

11e: oui, elle était vraiment moche cette tentative de pénalité de Marques

 

2e: et hop, une pénalité contre le champion de France pour commencer. L'occasion pour Samuel Marques d'enquiller ses trois premiers points en match officiel pour le Stade. Et ça passe !!!

20h59: Côté toulousain, on a quand même fait un peu tourner avec notamment la première titularisation de l'ex-Palois Marques à la mêlée.

 

20 h 55: Bonsoir ! Après La Rochelle, Brive et Montpellier, le Stade Toulousain va essayer d'être la quatrième équipe à gagner à l'extérieur lors de cette troisième journée du Top 14 complètement dingue. Forcément, le Racing 92 ne va pas se laisser faire. Voici sa compo, avec bien sûr, LA star, Dan Carter.

 

Un dimanche soir sans sommet de Ligue 1 au programme, ça en attriste certains. Les autres salivent d’avance devant ce Racing 92 - Stade Toulousain qui sent bon les phases finales du Top 14, même en ce début septembre. L’antique stade Yves-du-Manoir de Colombes abritera le remake du barrage du mois de juin, lorsque Dan Carter et ses copains avaient maté la bande à Yoann Maestri (21-16).

Trois mois plus tard, c’est en champions de France en titre que les Racingmen reçoivent des Rouge et Noir qui effectuent leur première sortie cette saison après deux victoires à la maison.

>> Parce qu’on ne veut pas rater les progrès du « revenant » Yoann Huget ni le duel à distance a priori épique entre Dulin et Guitoune, on se retrouve un peu avant 21 h...