Pyrénées: Ours ou pas, dans le doute des éleveurs indemnisés pour la mort de 132 brebis

SOCIETE Même si la griffe de l’ours n’est pas certaine, quatre éleveurs pyrénéens vont être indemnisés pour la mort de 132 brebis début juillet…

Hélène Menal
— 
Illustration d'un troupeau de brebis.
Illustration d'un troupeau de brebis. — LCHAM/SIPA

Quatre éleveurs des Pyrénées vont toucher 31.500 euros en tout en dédommagement de la mort de 132 brebis le 2 juillet 2016 dans une estive située près de Luz-Saint-Sauveur, dans les Hautes-Pyrénées. Les bêtes avaient chuté d’une barre rocheuse.

« Au bénéfice du doute »

Le montant a été communiqué par la Commission d’indemnisation des dégâts d’ours du Parc national des Pyrénées qui a tenu une réunion exceptionnelle le 19 juillet à Tarbes, en raison de cette hécatombe et de l’émoi suscité dans la communauté pastorale. Elle précise toutefois que « la responsabilité de l’ours n’est pas clairement avérée » et que la décision d’indemniser la totalité des dégâts liés à ce dérochement a été prise « au bénéfice du doute puisque l’ours était présent sur l’estive au moment des faits ».

La commission s’est également prononcée pour déclencher une autre procédure, intitulée « gros dégâts », pour un des quatre éleveurs : Thierry Lassale-Carrère qui a perdu 125 brebis, soit 40 % de son troupeau. Ce dernier est persuadé que c’est un ours qui a attaqué, acculant les bêtes au bord du précipice et provoquant leur chute.