Toulouse: Une université d’été pour mieux enseigner la Shoah

EDUCATION Toulouse accueille de lundi à mercredi une université d’été pour actualiser les connaissances sur la Shoah et lutter contre le racisme et l’antisémitisme en milieu scolaire…

N.S. avec AFP

— 

La princesse Stéphanie et le prince Guillaume du Luxembourg visitent le Mémorial de la Shoah à Paris, le 8 mai 2015.
La princesse Stéphanie et le prince Guillaume du Luxembourg visitent le Mémorial de la Shoah à Paris, le 8 mai 2015. — Nivière / Sipa

C’est une grande première. De lundi à mercredi, le lycée Saint-Sernin de Toulouse accueille l’université d’été sur l’enseignement de la Shoah, avec des universitaires et des scientifiques venus de toute la France. Ce rendez-vous itinérant, né voici dix ans, était jusqu’à présent organisé par le Mémorial de la Shoah à Paris ou en Pologne. Il est donc délocalisé cette année dans la Ville rose, où le Mémorial dispose depuis 2008 de sa seule antenne en province.

« Le Mémorial s’intéresse à tous les génocides »

L’objectif de ces trois journées, en partenariat avec l’académie de Toulouse, est de lutter contre le racisme et l’antisémitisme en milieu scolaire et de délivrer des connaissances actualisées sur la Shoah aux enseignants du second degré des académies de Toulouse, Montpellier et Bordeaux.

« Nous découvrons encore de nouveaux documents, nous nous interrogeons avec un regard actuel et nous faisons des comparaisons avec les autres génocides. Le Mémorial s’intéresse à tous les génocides », explique Hubert Strouk, coordinateur régional du Mémorial de la Shoah.

Parmi les thèmes abordés : « Une histoire de l’antisémitisme », « Vichy et les Juifs » ou encore « Cinéma et Shoah ». L’histoire locale n’est pas oubliée. Ainsi, un parcours est prévu mardi après-midi dans les rues de Toulouse « sur les figures de la résistance et de la déportation » de la ville, précise Hubert Strouk.