L'audience d'un tribunal correctionnel. Illustration
L'audience d'un tribunal correctionnel. Illustration — FrŽdŽric Scheiber/20MINUTES

JUSTICE

Ariège: Le prévenu demande au tribunal d'être plus sévère avec lui

Un jeune prévenu jugé à Foix a demandé au tribunal d’alourdir sa peine…

Un jeune de 19 ans a sidéré le tribunal correctionnel de Foix, dans l’Ariège, en demandant aux magistrats de le sanctionner plus sévèrement que le parquet ne l’envisageait.

La scène, rapportée par La Dépêche du Midi, s’est déroulée le vendredi 1er juillet. Le jeune Bigourdan, au passé judiciaire chargé, était jugé pour la détention d’armes blanches prohibées : deux gros couteaux de cuisine.

« La prison, ce n’est pas le Club Méditerranée ! »

Pour cet équipement peu banal, le parquet a requis deux mois de prison ferme assortis de deux mois de révocation d’un sursis dont il avait écopé en mai 2015. Une condamnation trop clémente pour l’intéressé qui ne s’est pas privé de le faire savoir.

Masochisme ? repentir sincère ? Une démarche plutôt pragmatique en fait. « Quatre mois, c’est trop court pour suivre une formation à la maison d’arrêt. Six mois, ce serait mieux », a lancé le jeune homme.

>> A lire aussi : Montauban: Il fume un joint dans le Palais de justice juste avant de comparaître

Une volonté de réinsertion qui n’a pas été entendue. « La prison, ce n’est pas le Club Méditerranée ! On ne choisit pas sa peine monsieur », a rétorqué la présidente au prévenu après délibération. Du coup, il n’est parti en détention « que » pour trois mois.