Lycéens toulousains partis en Syrie: Le parquet fait appel de leur condamnation

JUSTICE Partis en Syrie en janvier 2014, deux adolescents toulousains ont été condamnés mercredi à six mois de prison avec sursis. Le parquet qui avait requis deux ans a fait appel…

B.C. avec AFP

— 

Maître Dufetel-Cordier en 2014 avec le père de l'un des deux jeunes Toulousains partis en Syrie.
Maître Dufetel-Cordier en 2014 avec le père de l'un des deux jeunes Toulousains partis en Syrie. — ERIC CABANIS / AFP

Mercredi, les deux jeunes Toulousains partis en Syrie en janvier 2014 ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Une peine trop clémente pour le parquet qui avait requis deux de prison ferme dont un avec sursis.

>> A lire aussi : Toulouse: Partis en Syrie, deux jeunes écopent de six mois de prison avec sursis

Il a donc décidé de faire appel de cette condamnation prononcée après deux jours de procès à huis clos devant le tribunal pour enfants de Paris.

Combattant contre al-Assad ou pour Daech ?

Ces deux élèves du lycée des Arènes, âgés de 15 et 16 ans au moment des faits, ont toujours nié avoir voulu faire le djihad, indiquant qu’ils étaient partis pour combattre dans les rangs de l’armée syrienne libre contre Bachar al-Assad.

Mais l’instruction a montré qu’il avait rejoint la brigade de Mourad Farès, l’un des principaux recruteurs jihadistes français. Ils étaient poursuivis pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ».

Selon l’avocat de l’un d’entre eux, Agnès Dufetel-Cordier, ils n’avaient « pas du tout conscience de la complexité de la situation en Syrie à ce moment-là ».

Son confrère Matthieu Chirez, qui défend le second adolescent estime que « la peine prononcée semble pourtant tenir compte de l’embrigadement dont ils ont été victimes et de leur personnalité », jugeant « incompréhensible » l’appel du parquet.