Toulouse: Partis en Syrie, deux jeunes écopent de six mois de prison avec sursis

DJIHAD Le tribunal pour enfants de Paris a condamné les deux jeunes Toulousains, jugés depuis mardi pour « participation à un groupement terroriste », à six mois de prison avec sursis…

Beatrice Colin

— 

Maître Agnes Dufetel-Cordier, l'avocate de l'un des deux lycéens candidats au Jihad en Syrie, le 29 janvier 2014 devant le siège de la DCRI à Levallois-Perret
Maître Agnes Dufetel-Cordier, l'avocate de l'un des deux lycéens candidats au Jihad en Syrie, le 29 janvier 2014 devant le siège de la DCRI à Levallois-Perret — Pascal Pavani AFP

Depuis mardi, deux jeunes Toulousains partis en Syrie durant trois semaines en janvier 2014, étaient jugés par le tribunal pour enfants de Paris pour « participation à un groupement terroriste ».

>> A lire aussi : Toulouse: Deux lycéens partis en Syrie jugés à huis clos

« Erreur de parcours »

Aujourd’hui majeurs, ils ont été condamnés mercredi à six mois de prison avec sursis. « Le président a indiqué qu’ils n’avaient pas été condamnés en tant que terroristes, il a estimé qu’il y avait une erreur de parcours mais qu’on ne pouvait pas passer sur ces faits », a indiqué l’avocate de l’un d’entre eux, Agnès Dufetel-Cordier.

Aujourd’hui âgés de 18 ans, ces deux élèves du lycée des Arènes étaient partis de la Ville rose le 6 janvier 2014 pour la Syrie. Ils avaient été récupérés à la frontière turque par le père de l’un d’entre eux et interpellés à leur retour.

Ils ont toujours nié avoir voulu faire le djihad, affirmant qu’ils voulaient combattre contre Bachar al-Assad.

« C’est une décision mesurée et qui a été expliquée. Aujourd’hui mon client est soulagé, il va pouvoir tourner la page, il attend les résultats du bac et s’est inscrit en BTS », poursuit l’avocate toulousaine qui pense qu’il ne fera pas appel de sa condamnation.