Renvoi des complices de Merah devant les assises: Le parquet général se pourvoit en cassation

JUSTICE Le parquet général de Paris a fait appel du renvoi devant les Assises du frère de Mohamed Merah et d’un complice, Fettah Malki, jugeant les chefs de poursuite pas assez sévères…

B.C. avec AFP

— 

Abdelkader Merah soupçonné d'être l'un des passagers de la voiture. Le 24 mars 2012
Abdelkader Merah soupçonné d'être l'un des passagers de la voiture. Le 24 mars 2012 — BERNARD BISSON/JDD/SIPA

Vendredi, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris confirmait le renvoi devant les assises d’Abdelkader Merah pour complicité d’assassinats terroristes dans les meurtres perpétrés à Toulouse et Montauban en mars 2012 par son frère, Mohamed.

Il concernait aussi Fettah Malki, un Toulousain, vieille connaissance de la famille Merah, qui a reconnu lors de l’instruction avoir apporté une aide logistique au tueur au scooter en lui fournissant notamment le pistolet-mitrailleur Uzi.

Des chefs de poursuite jugés pas assez sévères par le parquet général de Paris qui a décidé de se pourvoir en cassation ce mardi.

Pourvoi aussi d’Abdelkader Merah

Il avait en effet demandé que Fettah Malki réponde lors de son procès d’association de malfaiteurs terroriste à caractère criminel et non délictuel comme dans l'ordonnance de renvoi. Un chef d’accusation pour lequel il pourrait encourir 20 ans de prison, contre dix à l’heure actuelle.

Or, les juges d’instruction ont estimé que ce dernier « ne pouvait ignorer que ce dernier était dans une démarche et une optique de radicalisation ».

>> A lire aussi : Pourquoi Abdelkader Merah, le frère du « tueur au scooter », va se retrouver aux assises

Du côté de la défense, l’avocat d’Abdelkader Merah, Eric Dupont-Moretti, a aussi indiqué qu’il comptait se pourvoir en cassation.

A de multiples reprises, le ténor du barreau a expliqué que son client « n’a jamais été le complice de son frère » dans la préparation et l’exécution des tueries. Ajoutant que « si l’on considère que tous les radicaux sont très dangereux, il faut tous les enfermer ».