Toulouse: Terrasses fermées en ville par crainte des hooligans russes

EURO 2016 Le match de lundi au Stadium est classé à risque en raison des « ultras » russes. Pas de fête en terrasse dans les bars du centre-ville ce dimanche et lundi…

Hélène Menal

— 

Les violents affrontements sur le Vieux Port de Marseille le 11 juin
Les violents affrontements sur le Vieux Port de Marseille le 11 juin — LEON NEAL / AFP

Pas de nouba en terrasse ce dimanche sur la place Saint-Pierre pour le troisième match des Bleus. A moins que le mobilier ne soit fermement arrimé au sol. D’ailleurs, les débits de boissons de l’hypercentre fermeront à minuit au lieu de deux heures, tout comme lundi après le match pays de Galles-Russie au Stadium.​

>> A lire aussi : Toulouse: Le préfet prend un arrêté anti-alcool pour éviter les débordements durant l'Euro

​Pour deux jours, le quai de La Daurade et la place Saint-Pierre ont été ajoutés au périmètre de sécurité habituel de l’Euro dans lequel il est interdit de vendre de l’alcool à emporter et d’en consommer sur la voie publique.

>> A lire aussi : Euro-2016: la sombre routine des violences de supporters

Ces dispositions ont été prises par Pascal Mailhos, le préfet de la Haute-Garonne, en raison de la sulfureuse réputation que traînent les hooligans russes depuis leur première apparition sur le Vieux Port de Marseille. La rencontre de lundi est classée « à risque de niveau 3 » (sur une échelle qui en compte 4). Quelque 10.000 supporters Gallois sont attendus en tout. Et autant de Russes, dont « 150 ultras ».

Leur leader menace d’être là

Par précaution, le comité d’accueil a donc été renforcé. Le dispositif est « monté en puissance » dès samedi, « avec près de 600 policiers et gendarmes en renfort [en plus des 1.500 déjà mobilisés] », indique la préfecture.

Vingt supporters russes ont été reconduits à la frontière samedi 18 juin en raison des incidents de Marseille. Parmi eux, le leader ultranationaliste Alexandre Chpryguine. A peine avait-il atterri sur le tarmac moscovite que ce supporter en chef a affirmé vouloir revenir en France avant la fin de l’Euro. Il a aussi assuré avoir des billets pour le match de ce lundi à Toulouse.