Toulouse: Le lieu Zaide, un écrin pour les photos de Dieuzaide, ouvrira ses portes en 2018

CULTURE La mairie vient de racheter les archives du photographe toulousain Jean Dieuzaide et va créer un lieu pour les accueillir dès 2018…

Beatrice Colin

— 

Jacqueline Dieuzaide, la femme du photographe toulousain, et son fils, Michel, ont signe un contrat de cession du fonds Dieuzaide avec la mairie de Toulouse.
Jacqueline Dieuzaide, la femme du photographe toulousain, et son fils, Michel, ont signe un contrat de cession du fonds Dieuzaide avec la mairie de Toulouse. — ERIC CABANIS / AFP

Il comprend 600.000 à 800.000 négatifs au milieu desquels se trouvent des trésors, véritables témoignages de l’histoire de la Ville rose et du monde dans la deuxième moitié du XXe siècle.

En 2018, ces photos humanistes de Jean Dieuzaide seront présentées dans un nouveau lieu attenant à la galerie du Château d’eau qu’il fonda en 1974.

Après plus de dix ans d’échanges et de tractations, la mairie de Toulouse vient de racheter à sa famille le fonds, mais aussi la bibliothèque de livres du photographe, le premier à avoir été récompensé du Prix Niépce en 1955. Estimé à 6 millions d’euros, il a été racheté pour une valeur de 450.000 euros.

Retracer l’histoire de la photo toulousaine

« Notre but était que ce fonds ne soit pas perdu, c’est plus de 50 ans de travail et Jean voulait que les Toulousains en profitent et que cela reste à Toulouse. Il fallait faire ici un vrai lieu où l’on retrace l’histoire de la photo toulousaine, depuis Trutat », relève sa femme, Jacqueline.

Ce lieu, baptisé « Lieu-Zaide » sera relié à la galerie du Château d’eau. « Nous allons l’agrandir en utilisant mieux les arches et en creusant sous le Pont-Neuf pour créer un espace et un lieu d’exposition. Il devrait être inauguré en 2018 », estime Francis Grass, l’adjoint à la Culture.

En attendant, les pellicules seront conservées aux archives municipales et numérisées.

>> A lire aussi : Soixante ans après, les Mariés funambules de retour sur le Capitole