Toulouse: Champion d'escrime, interne en médecine, Maxime Valet en route pour Rio

JEUX PARALYMPIQUES Champion d’Europe d’handi-escrime, le Toulousain Maxime Valet est présélectionné pour les Jeux paralympiques de Rio…

Perrine Juan

— 

Maxime Valet, champion d'handi-escrime, lors des championnats du monde 2011 à Catane, en Italie.
Maxime Valet, champion d'handi-escrime, lors des championnats du monde 2011 à Catane, en Italie. — M. Paternostro / AFP

Il y a sept ans, un accident cloue l’escrimeur de haut niveau, Maxime Valet, dans un fauteuil. Pour autant ses rêves et ses ambitions ne se sont pas envolés. Après avoir repris l’escrime en handisport au Toulouse Université Club (TUC) quelques mois après son accident, c’est avec le fleuret, son arme de prédilection, que ce lutteur de la vie a obtenu le titre de champion d’Europe le 17 mai.

Et ainsi, une présélection pour les Jeux paralympiques de Rio, du 7 au 18 septembre.

L’étudiant en médecine de 29 ans, soutenu par la mission handicap de l'Université Paul-Sabatier, a également poursuivi son internat au CHU de Toulouse.

Il estime que sa vie à l’hôpital n’a pas changé, pour ce sportif « le contact avec les patients est ce qu’il y a de plus important ». Pour alléger son emploi du temps, pris entre des études lourdes et une carrière d’athlète, il s’est vu proposer un semestre de disponibilité. Le jeune aspirant médecin du sport, qui s’entraîne entre trois et six heures par jour à l’approche des Jeux, rattrapera les cours ratés à la fin de son internat.

Une association pour les handi-escrimeurs

Ce passionné d’escrime depuis l’âge de six ans, qui pratique le sabre au Stade Toulousain, a trouvé le temps de fonder une association en 2011. Hope (Handisport objectif paralympique escrime) aide les escrimeurs handisports de la région à trouver du matériel, une salle et des soutiens financiers si ces derniers souhaitent partir en compétition. D’ailleurs c’est un adhérent de l’association qui part avec lui à Rio…