Pyrénées: Des photos orphelines ont besoin de vous pour retrouver leur légende

INSOLITE Les archives départementales ont des milliers de photos mystères des Pyrénées sur les bras. Elles s'en remettent aux internautes pour les légender...

Helene Menal

— 

Une rue sans nom d'un village sans nom issue du fonds Chevillot. Lancer le diaporama
Une rue sans nom d'un village sans nom issue du fonds Chevillot. — Archives départementales de la Hautes-Garonne

Vous qui connaissez les Pyrénées comme votre poche pour y vadrouiller souvent ou pour y avoir des attaches familiales, c’est le moment de montrer l’étendue de votre savoir ou de tester la mémoire de vos grands-parents. La postérité vous le rendra.

Les Archives départementales de la Haute-Garonne font en effet officiellement appel aux internautes pour rendre leur légende à des « photos orphelines ».

Ces malheureuses appartiennent au fonds réuni par Charles Chevillot (1891-1980). Cet habitant d’Aspet, percepteur de son état, était à la fois un randonneur chevronné et un photographe compulsif.

22 lieux mystères déjà identifiés

Il a laissé de nombreux albums méticuleusement légendés et même décorés façon scrapbooking avant l’heure. « Mais nous avons aussi 15.000 négatifs sur plaques de verre, forcément sans indication de lieu », indique Sandrine Bouiller, chargée des archives figurées. Des sommets enneigés, des lacs, des pentes, des rues de village, des scènes de la vie quotidienne… Bref, des milliers de photos des Pyrénées qui restent une énigme. D’où l’idée, déjà testée avec le fonds des cartes postales Labouche, de s’en remettre à la mémoire des habitants.

Une première salve de photos du fonds Chevillot diffusées a permis d’identifier 22 lieux ou bâtiments. « Quelqu’un a même reconnu sa maison de famille », confie Sandrine Bouiller. Une deuxième vague de 58 photos mystères attend l’illumination.