Toulouse: L'intranet de plusieurs lycées piraté

SOCIETE Des hackers en mode « libérez-vous de vos chaînes » ont investi l’Espace numérique de travail (ENT) de plusieurs lycées de la région durant le week-end…

Helene Menal

— 

Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable.
Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable. — A. GELEBART / 20 MINUTES

La société vous manipule et fait de vous des moutons. Voilà, en gros, le message des hackers qui ont piraté ces derniers jours l'Espace numérique de travail (ENT) de plusieurs lycées de Toulouse et sa région. Cette leçon visiblement destinée à sortir les élèves du droit chemin en pleine révision du bac a alimenté les bavardages sur les réseaux sociaux.

Elle vise juste, puisque c’est la saison des conseils de classes et que beaucoup d’élèves se connectent pour connaître leurs appréciations ou leur moyenne.

Des pirates venus de l’Est

Les pirates se présentent comme appartenant au groupe AMAR^SHG, qui serait originaire d’Albanie. Il n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà co-revendiqué le piratage du site de Canal + à la mi-mars. Avec, comme dans le cas du piratage de l’ENT des lycées, une photo de manga et une musique bien cool.

Le rectorat n’était pas joignable dimanche pour commenter ce piratage temporaire, ni donner son ampleur. Selon les témoignages d’élèves, les lycées toulousains Ozenne, Saint-Sernin, Berthelot, Bellevue, Fermat et Déodat-de-Sévérac ont été touchés. L’attaque a aussi concerné au moins un établissement de Montauban (Tarn-et-Garonne) et de Mazamet (Tarn).