Au revoir Toulouse! Sud Radio va déménager à Paris

MEDIAS Station historique du Sud-Ouest, Sud Radio s’apprête à quitter l’agglomération toulousaine pour s’installer à Paris…

N.S. avec AFP

— 

Un studio de radio. Illustration.
Un studio de radio. Illustration. — © Fabrice ELSNER

Rien à voir avec le réchauffement climatique. Pourtant, au fil des décennies, Sud Radio remonte vers le nord. Née dans les années 1950, la radio des vallées d’Andorre, qui a pris son nom actuel en 1966, était installée à Toulouse, puis dans sa banlieue, depuis 1981. Elle s’apprête désormais à déménager vers Paris.

La direction de la station de radio généraliste a fait cette annonce à son comité d’entreprise (CE), indique ce jeudi un élu du CE, qui tient à rester anonyme. Pour l’instant, ce projet n’en est qu’« aux prémisses », selon cette source. Mais même s’il est prévu de garder une toute petite représentation locale à Labège, l’actuel siège situé dans l’agglomération toulousaine, l’inquiétude est grande chez les 25 CDI, 9,5 CDD et 13 pigistes qui composent l’équipe de la Ville rose.

Vers un « plan social déguisé » ?

Ces personnels devront a priori dire s’ils sont d’accord, ou pas, pour rejoindre Paris, où Sud Radio compte déjà quelques salariés, ainsi qu’un studio pour recevoir des personnalités. Elle emploie également un correspondant à Bordeaux et un autre à Marseille. En cas de refus de rejoindre la capitale, il y a aura des « licenciements négociés », assure l’élu du CE, qui évoque un « plan social déguisé ».

Ce dernier reconnaît toutefois que Sud Radio « a peut-être besoin d’un vrai projet, qui donne de l’air à cette radio puisqu’on ne brille pas dans les audiences ». Jadis station phare du Sud-Ouest, Sud Radio a perdu de sa superbe depuis de nombreuses années.

Après l’avoir rachetée aux laboratoires pharmaceutiques Fabre en 2005, le groupe Sud Radio Groupe (ex-groupe Start) a réussi à la revendre après des mois de tentatives infructueuses à Fiducial, en mai 2013. Le groupe de services aux entreprises s’était montré très ambitieux pour la radio, tout en prévoyant à l’époque de rester à Toulouse.

La direction ne s’exprime pas

Interrogée, la direction du groupe Fiducial Médias, qui possède aussi le magazine Lyon Capitale et la télévision Lyon Capitale TV, a refusé de s’exprimer. Actuellement, Sud Radio émet dans tout le grand sud et en région parisienne, ce qui représente entre 20 et 22 millions d’auditeurs potentiels.