VIDEO. 500 km en kayak: Découvrez le périple de François Granda sur la Garonne

SPORT François Granda a descendu la Garonne en huit jours avec son kayak. Et ce jeune globe-trotter de 29 ans prépare déjà d’autres aventures…

Nicolas Stival

— 

François Granda à Toulouse lors de sa descente de la Garonne en kayak, en mai 2016.
François Granda à Toulouse lors de sa descente de la Garonne en kayak, en mai 2016. — F. WorldTour

Il a d’abord hésité avec la Loire. Mais, comme François Granda est originaire de Pessac, en banlieue de Bordeaux, le jeune homme de 29 ans a opté pour la Garonne. Pendant huit jours, à partir du 12 mai, il a descendu 500 km, depuis les Pyrénées et Saint-Béat jusqu’à l’estuaire de la Gironde, au Bec d’Ambès.

La nuit, il dormait sur la rive ou sur des îlots. « Il n’y avait pas de danger, mais la présence de nombreux barrages rend difficile la navigation », précise cet ancien commercial, qui a largué les amarres en septembre 2015 pour partir visiter les Etats-Unis, l’Europe puis l’Asie. « J’ai pas mal de projets autour du kayak », lance le jeune homme, qui a eu un coup de foudre pour la discipline voici quatre ans, du côté du bassin d’Arcachon.

Et bientôt la descente de l’Ebre

Outre la descente de l’Adour sur 300 km, François Granda vise à court terme celle de l’Ebre, en Espagne : « 1.000 km en totale autonomie, avec du matériel de pêche, un briquet et une bouteille d’eau. » Son périple sur la Garonne, avec des conserves et deux petits arrêts pour se ravitailler, a servi de bonne préparation. Et quand il en aura terminé avec sa prochaine aventure entre Cantabrie et Méditerranée, ce globe-trotter a déjà une idée pour sa reconversion : « organiser des descentes de rivières sur un ou plusieurs jours avec des petits groupes. » En kayak, bien sûr.